27144

Payram : Il y a beaucoup de lumière ici

36.00

Un chemin d’exil iranien raconté par l’expérience de la lumière et la poésie fragile du Polaroïd.

Le photographe iranien Payram quitte son pays pour la France en 1983, chassé par la révolution islamique. Depuis plus de trente ans, il apprivoise sa condition d’exilé par le biais d’une relation intime à la lumière, à la fois physique et métaphysique. Posées devant nous par quelqu’un qui sait qu’il ne sera plus jamais de là d’où il est parti, ni jamais tout à fait de là où il est parvenu, ces traces ouvrent au lecteur le chemin de ses propres interrogations existentielles. Interrogations forcément multiples et complexes car, comme l’écrit Payram, « il y a la maison. Il y a la nostalgie. Il y a la femme. Il y a l’intérieur. (…) Il y a la sérénité. Il y a la nature morte. Il y a le blanc. Il y a l’extérieur. (…) Il y a le baluchon. Il y a l’horizon. Il y a l’ange. Il y a la mémoire. Il y a le paysage. Il y a le souvenir. Il y a l’éloignement. Il y a la destruction. Il y a le calme. Il y a beaucoup de lumière ici. »
Cette dernière phrase du texte de Payram donne son titre à la présente monographie. Celle-ci souhaite rendre hommage à cette quête de lumière et à ce travail de transformation de la matière en revisitant notamment les Polaroids de la série « Fragile »  (1988-2008) ainsi que d’autres séries inédites. Instantanés et uniques comme le veut le procédé, leur fragilité est accentuée par les accidents spécifiques au plan-film Polaroid 55, et leur puissance évocatrice intensifiée par la richesse de détail de la chambre grand format ; photos en n.b.

Information complémentaire

Photographe Payram
ISBN-13 9782367441184
Editeur Le Bec en l'Air Éditions
Date de parution 2017
Poids 0.45 kg
Nombre de pages 112 pages
Langue

français

Reliure

Relié