Artsi Ifrach : Piece of Mind

1ère édition tirée à 500 exemplaires.

Lire la suite

30,00

,

En stock

1ère édition tirée à 500 exemplaires.

Rinat Aboulafia : Comment ce multiculturalisme affecte-t-il votre travail ? Quelle culture a la plus grande influence sur vous ?
Artsi Ifrach : Je pense que tous comptent. Toutes les pièces que je crée sont issues de pièces existantes. Je n’utilise presque jamais quelque chose de nouveau, je répare les choses, en leur donnant beaucoup de respect. Certaines d’entre elles sont des pièces de musée, en quelque sorte je commets un crime. Mais en même temps, je leur donne un nouvel avenir et préserve la culture. Je vis à Marrakech où sa culture vit dans la rue, ce qui est rare, comme dans la plupart des autres pays, leurs cultures sont dans les musées. ; textes : par Artsi Ifrach et Rinat Aboulafia.

Le temps qui s’est écoulé est le souvenir présent des espoirs futurs. Je crée toutes mes pièces en totale liberté par rapport à l’état d’esprit que j’ai en ce moment. Être respectueux du passé et de la culture pour apporter quelque chose de plus chaleureux. Les tissus vintage peuvent correspondre au passé et au présent. Les couleurs et les imprimés sont mes paysages.
Napoléon a dit : Il y a une ligne fine entre le ridicule et le sublime.
Je recherche cette ligne à chaque fois dans chaque pièce. Je pense à ce que nous aimerions avoir, que nous n’avons pas encore.
La partie la plus forte que nous avons tous est notre individualité. C’est ce que je fais avec une pièce unique, comme nous tous. — Artsi Ifrach

Rinat Aboulafia: How does this multiculturalism affect your work? Which culture has the biggest influence on you?
Artsi Ifrach : I think all of them matter. All the pieces I create come from existing pieces. I hardly ever use something new, I fix things, giving them a lot of respect. Some of them are museum pieces, in a way I’m committing a crime. But at the same time, I give them a new future and preserve the culture. I’m living in Marrakech where its culture lives on the street, which is rare, as in most of the other countries, their cultures are in museums . ; texts: by Artsi Ifrach and Rinat Aboulafia.

Time that passed is present memories of future hopes. I create all my pieces with a total freedom from the state of mind I have at the moment. Being respectful of the past and the culture to bring something warmer. Vintage fabrics can match past and present. Colors and prints are my landscapes.
Napoléon said: There is a fine line between the ridiculous and the sublime.
I search this line every time in every piece. I’m thinking what we would like to have, that we do not have yet.
The strongest part we all have is our individuality. That is what I’m doing with one-of-a-kind piece, as we all are. — Artsi Ifrach

Poids 500 g
Dimensions 21.5 × 23.5 cm
Auteur(s)

,

Date d'édition

Editeur

Photographe

Spécifité

,

Ville

ISBN 9780995761124
Langue(s) anglais
Nombre de pages 112
Reliure Relié