Ayaka Yamamoto : We are Made of Grass, Soil, and Trees

76,00

Exemplaire Signé

La démarche photographique de Ayaka Yamamoto consiste à voyager et à séjourner dans des pays étrangers, où la communication est difficile à cause de la barrière de la langue. Elle tire alors le portrait des jeunes femmes qu’elle y rencontre. La photographe japonaise produit des portraits en communiquant à travers des gestes et des onomatopées avec ses modèles et en leur faisant porter des vêtements qui ne sont pas les leurs. Les images qui en résultent placent leurs sujets dans des états plus vulnérables pendant lesquels elle baissent leur garde. Elles sont dépouillées des vêtements qu’elles portent habituellement et de leur image personnelle, qui constituent leur identité.

Le titre « We are Made of Grass, Soil, and Trees » a été inspiré par un mythe d’Ainu que Yamamoto a lu. Aux endroits où elle a pris ses photos, les gens vivent toujours à proximité de la nature. Yamamoto a dit qu’elle voulait « extraire la réceptivité et les croyances des personnes prélinguistiques dans le présent ». Ce désir constitue le noyau de sa pratique, dans laquelle elle interagit avec ses sujets sans compter sur la langue ou la connaissance, et en faisant confiance au potentiel de sensibilité physique.

Ayaka Yamamoto est née en 1983 à Kobe, au Japon. Elle a obtenu son diplôme de l’Université Kyoto Seika en 2006. Elle a commencé à étudier la peinture à l’université, mais elle s’est peu à peu déplacée vers la performance et l’art vidéo, tous deux qu’elle a produits en utilisant son corps. En 2004, alors qu’elle étudiait à San Francisco, elle a commencé à prendre des photos. Au milieu d’une situation où la communication par les mots était difficile, la photographie a pris en compte d’autres moyens de communication par le geste ou des situations plus déstabilisants pour ses modèles. Depuis lors, Yamamoto a continué à prendre des portraits extrêmement fascinants qui génèrent une atmosphère inhabituelle. « Je choisis de photographier des lieux que je ne peux imaginer, même à partir des images qui se sont accumulées sous mes paupières, et où les langues et les choses que je connais déjà n’ont aucune valeur. » En 2009, elle s’est rendue en Finlande et en Estonie, puis en Estonie (2010), en Lettonie (2011, 2012, 2014), en France (2012, 2013), en Russie (2014), en Ukraine (2015), en Bulgarie (2016) et en Roumanie (2017) pour réaliser ses œuvres ; photos en couleurs.

En stock

Informations complémentaires

Etat du livre Neuf
ISBN 13 9784909442062
Spécifité

Photographe

Ville

Editeur

Date d'édition

Poids 700 g
Dimensions 29 × 26 cm
Nombre de pages 72 pages
Reliure Relié
Langues anglais, japonais