Charlotte Schmitz : La Puente

44,00

Exemplaire Signé.
1ère édition tirée à 500 exemplaires.

Un ongle de la main sur la couverture des 500 livres a été peint personnellement par la photographe avec du vernis à ongles pendant plusieurs jours à l’imprimerie.
Contient un petit polaroid (5,5×8,5cm) contrecollé en fin d’ouvrage.

La Puente est lauréat du prix Fotoevidence W 2019, décerné à une femme photographe pour un projet personnel. Le projet a été sélectionné pour être publié comme un livre de plus de 50 entrées par un jury international de femmes photographes et d’éditeurs photo. Les superbes photographies de La Puente ont été réalisées dans un grand bordel en Equateur où travaillent plus de 150 femmes.

Les photos ont été créées en collaboration avec les femmes, qui ont choisi leurs propres poses et plus tard peint avec du vernis à ongles sur les Polaroïds. Le vernis à ongles a d’abord été utilisé pour assurer l’anonymat, mais il est rapidement devenu un instrument créatif, une façon pour les femmes d’embellir le monde dans le bordel. Non seulement leurs poses sélectionnées, mais aussi l’utilisation de vernis à ongles racontent les perceptions intérieures et extérieures des femmes. Les images soulèvent également des questions sur le portrait sexualisé des femmes dans nos sociétés. Le processus de travail avec les polaroïds et le vernis à ongles a permis aux femmes de personnaliser leurs propres photos, brisant les structures de pouvoir dans la production artistique elle-même en incluant les femmes dans la sphère créative.

Chaque couverture de livre a une touche de vernis à ongles par la photographe et devient une pièce unique. La couverture dure est très douce grâce à sa mousse sous le papier métallique en or blanc soigneusement choisi. Les titres et les noms sur la couverture sont l’écriture personnelle de Charlotte Schmitz, qui se rattache à ses notes à l’intérieur du livre, qui ont été écrites à la main dans La Puente, et qui accompagnent maintenant les photographies tout au long du livre ; photos en couleurs.

The edges of the 500 books were painted personally by the photographer with nail polish throughout several days at the printshop.

La Puente is the winner of the 2019 FotoEvidence W Award, given to a woman photographer for a personal project. The project was selected to be published as a book from over 50 entries by an international jury of women photographers and photo editors. The stunning photographs in La Puente were made in a large brothel in Ecuador where over 150 women work.

The photos were created in collaboration with the women, who chose their own poses and later painted with nail polish on the Polaroids. The nail polish was initially used to provide anonymity but quickly developed into a creative instrument, a way for the women to beautify the world within the brothel. Not only their selected poses, but also the use of nail polish tell about the women’s inner and outer perceptions. The images also raise questions about the sexualized picture of women in our societies. The process of working with Polaroids and nail polish gave the women control to personalize their own photos, breaking down the power structures in the artistic production itself by including the women in the creative sphere.

Each book cover has a touch of paint by the photographer with nail polish and becomes a unique piece. The hard cover feels very soft due to its foam under the carefully chosen white gold metallic paper. Titles and names on the cover are Charlotte Schmitz’ personal handwriting, connecting to her notes inside the book, which once were handwritten in La Puente, and now are accompanying the photographs throughout the book.

Plus que 1 en stock

Informations complémentaires

Etat du livre Neuf
ISBN 13 9781732471146
Spécifité

,

Photographe

Ville

Editeur

Date d'édition

Poids 550 g
Dimensions 17 × 24 cm
Nombre de pages 132 pages
Reliure Relié
Langues anglais