Fazal Sheikh : The Victor weeps ; Afghanistan

Photographe Sheikh Fazal
Livre Épuisé. Exemplaire comme neuf. En 1996, Fazal Sheikh s’est rendu sur le lieu de naissance de son grand-père, né dans le nord de l’Inde (aujourd’hui au Pakistan). Lorsqu’il est arrivé à la frontière avec l’Afghanistan, il a trouvé des centaines de milliers de réfugiés afghans qui vivaient dans des camps au nord du Pakistan […]

Lire la suite

45,00

Livre Épuisé.
Exemplaire comme neuf.

En 1996, Fazal Sheikh s’est rendu sur le lieu de naissance de son grand-père, né dans le nord de l’Inde (aujourd’hui au Pakistan). Lorsqu’il est arrivé à la frontière avec l’Afghanistan, il a trouvé des centaines de milliers de réfugiés afghans qui vivaient dans des camps au nord du Pakistan depuis l’invasion soviétique, vingt ans auparavant.

Au cours des deux années suivantes, il a voyagé dans les deux sens vers les camps, passant des mois à la fois à faire des portraits des gens et à écouter leurs histoires, qu’il a enregistrées: sur l’invasion, sur leurs dirigeants, sur leurs maris et frères et fils qui étaient morts en combattant les Soviétiques, à propos de leurs villages chez eux, où ils espéraient revenir un jour. Ce qui l’a frappé, en parlant aux Afghans, c’est la fréquence à laquelle ils communiquaient avec ceux qu’ils avaient perdus à travers leurs rêves et le réconfort que ces rêves leur apportaient. Celles-ci aussi, il les a enregistrées.

Le résultat a été une superposition complexe de paysages, de portraits, de photographies trouvées, de dessins d’enfants, de témoignages personnels et du propre récit écrit de Sheikh ; photos en n.b.

In 1996, Fazal Sheikh traveled to the birthplace of his grandfather, who had been born in northern India (now Pakistan). When he arrived at the border with Afghanistan, he found hundreds of thousands of Afghan refugees who had been living in camps in north Pakistan since the Soviet invasion, twenty years before.

Over the next two years he traveled back and forth to the camps, spending months at a time making portraits of the people and listening to their stories, which he recorded: about the invasion, about their leaders, about their husbands and brothers and sons who had died fighting the Soviets, about their villages back home, to which they hoped one day to return. What struck him, in talking to the Afghans, was how often they communicated with those they had lost through their dreams, and what comfort those dreams brought them. These, too, he recorded.

The result was a complex layering of landscapes, portraits, found photographs, children’s drawings, personal testimonies and Sheikh’s own written narrative, published as The Victor Weeps.

Poids 1300 g
Dimensions 23 × 28 cm
Spécifité

Photographe

Ville

Editeur

Date d'édition

ISBN 9783931141950
Langue(s) anglais
Nombre de pages 250
Reliure Relié