François Sagnes : Bomarzo

38,00

Bomarzo est un étrange jardin maniériste italien du XVIe siècle (province de Viterbe au nord-est du Latium). Ce jardin, encore appelé « parc des monstres », reste aujourd’hui une énigme pour les chercheurs. Aménagé dans les années 1550 à 1584 par Pier Francesco Orsini dit Vicino Orsini, le « bois sacré » est un parc de statues colossales taillées à même la roche qui affleure. Agencé en parcours énigmatiques, cathartiques et sensuels, autour de scènes et de lieux empruntés à la littérature de la Renaissance, ce drôle d’endroit compose un jardin à la fois unique et exemplaire, annonciateur d’un âge d’or du genre baroque. Un essai d’André Pieyre de Mandiargues sur les « monstres de Bomarzo » paru en 1957 a fait connaître ce « parc de sculptures », en le présentant comme le produit d’un inconscient « pré-freudien », un lieu « inspiré » censé préfigurer le Surréalisme et l’Art brut. Depuis, les « monstres » de Bomarzo sont devenus des icônes de l’art paysager et leur « actualité » a nourri la relation entre le Maniérisme de la Renaissance et le Surréalisme. Le propos de cet ouvrage associe aux photographies de François Sagnes un essai de Gilles Polizzi et « revisite » ce parallèle un demi-siècle plus tard, à la manière dont on revient dans un jardin connu de longue date, pour mesurer les changements qu’y aura apportés le temps?: la maturation des idées et des formes, la patine de la pierre, la croissance des végétaux. Le travail de Sagnes construit en noir et blanc une poétique du parc, l’espace et la cinétique des sculptures, l’épaisseur fantasmatique des figures. Photographie qui relève de l’exercice de style d’une esthétique documentaire et d’une réflexion sur l’entropie dignes des premiers photographes appliqués à reproduire leurs motifs ; photos en n.b.

Plus que 1 en stock (peut être commandé)

Informations complémentaires

Photographe

Ville

Auteur(s)

Editeur

Date d'édition

Poids 950 g
Dimensions 21 × 23 cm