Frank Horvat : Side Walk

37,00

Frank Horvat est un artiste qui a exploré le XXe siècle grâce à la photographie. Depuis ses premières images de l’Italie des années 1950, jusqu’à ses voyages au Moyen-Orient en 1970 et son travail iconique pour la mode, il marque le médium par une production riche et foisonnante.

L’ouvrage Frank Horvat s’intéresse plus précisément à son travail en couleur : en proposant un voyage inédit à travers cette œuvre sous le prisme de l’extraordinaire talent de coloriste d’Horvat, le livre offre un point de vue nouveau en intégrant des photographies iconiques à des images jamais publiées et retrouvées dans ses archives, grâce à l’aide de sa fille.
Cette nouvelle perspective qu’offre le temps permet de créer un nouveau tableau, en couleur, celui d’une photographie pictorialiste dans laquelle le pigment compose le cadre et son sujet. Les images s’enchaînent dans le livre comme une promenade urbaine très dense et contrastée, parfois rude, mais toujours sensible. Frank Horvat documente ici sa vie passée dans une ville telle que New York.

Un texte de Hans-Mikael Koetzle, historien de la photographie allemand réputé, offrira une réflexion plus intellectuelle sur l’importance du passage à la couleur dans l’œuvre du photographe.

Né en 1928 en Italie de parents médecins, juifs et originaires d’Europe Centrale, Frank Horvat est influencé dès 1950, par une rencontre avec Henri Cartier-Bresson, qui le détermine à adopter le Leica et à entreprendre un voyage de deux ans en Inde, en tant que photojournaliste indépendant. Les images en noir et blanc qu’il y réalise lui valent ses premiers succès — notamment la participation à l’exposition « The Family of Man », au MoMA de New York.

À partir de 1957, il applique son expérience de reporter à la photographie de mode, avec un style plus réaliste et moins guindé que celui des magazines de l’époque. Ses publications dans ELLE, Vogue et Harper’s Bazaar, en Europe comme aux États-Unis, influenceront durablement le genre.

Les années 1990 le conduisent à une rupture encore plus radicale, par l’utilisation de l’ordinateur et des manipulations qu’il permet. Dans Le Bestiaire et Les Métamorphoses d’Ovide, Horvat explore un territoire entre la photographie et la peinture – une recherche qui suscite autant d’objections que d’acclamations, et que lui-même abandonne par la suite, pour se limiter à des interventions plus subtiles, que seul l’ordinateur permet, mais qui restent dans le registre de l’« instant décisif ».

Ses deux projets suivants, 1999 (le journal photographique d’une année) et La Véronique sont considérées par Horvat comme ses contributions plus personnelles à la photographie.

Depuis 40 ans, il échange des photos avec les photographes qu’il estime. Cette collection de 500 tirages illustre le langage photographique auquel Frank appartient.

En stock (peut être commandé)

Informations complémentaires

Etat du livre Neuf
ISBN 13 9782365112802
Photographe

Ville

Auteur(s)

Editeur

Date d'édition

Spécifité

Poids 700 g
Dimensions 17 × 24.5 cm
Reliure Relié
Langues français