Gui Christ : Fissura

Photographe Christ Gui
Exemplaire Signé.

1ère édition tirée à 500 exemplaires.

Lire la suite

68,00

, ,

En stock

Exemplaire Signé.
1ère édition tirée à 500 exemplaires.

À São Paulo, au Brésil, ce qui était le quartier le plus luxueux de la ville au XVIIIe siècle, où vivait l’aristocratie rurale qui dirigeait le pays, après plusieurs crises économiques et urbanistiques, s’est considérablement dégradé. En raison des décennies d’abandon, les anciens manoirs ont été transformés en maisons closes et en hôtels de drogue, et dans ses rues sales a émergé le plus grand marché de drogue de rue au monde.

En raison de la situation urbanistique grave, le quartier est devenu le bloc le plus redouté de la ville et les milliers de toxicomanes vivant dans ses rues, considérés comme une menace par la société locale et appelés les « Cracked », ont été isolés dans cet endroit et créant ce façon une sorte de ghetto de la drogue.

En 2017, la municipalité locale a lancé un nouveau projet de reconstruction de la zone, ce qui a entraîné de nombreux conflits et des actions policières violentes qui ont exposé la situation à l’échelle mondiale. Depuis lors, pendant plus de deux ans, j’avais visité l’endroit en photographiant comment la plus grande épidémie de crack au monde avait changé le quartier et qui étaient les milliers de personnes qui s’y promenaient chaque jour à la recherche de drogue en transe chimique.

Pour des raisons de sécurité, j’ai photographié les rues et les hôtels de la drogue du Crackland alors qu’aucun usager n’était à proximité pour montrer comment la dégradation du quartier a permis l’émergence du marché de la drogue. Parallèlement, j’ai construit un studio portable dans un centre social local, où en toute sécurité, j’ai offert des photos gratuites pour les documents pendant que les toxicomanes attendaient un repas. Après des mois, alors que je gagnais leur confiance, j’ai aussi commencé à photographier leurs pipes à drogue faites des ordures trouvées dans le quartier et qui indiquent non seulement la triste condition sociale mais montrent aussi une partie de leur personnalité.

Ce projet vise à être un enregistrement visuel d’une zone interdite, occupée par une population ignorée où à la fois, le lieu et ses habitants, ont été touchés par la plus grande épidémie de crack au monde.

In São Paulo, Brazil, what used to be the city’s most luxurious neighborhood on the 18th century, where the Rural aristocracy who ruled the country used to live, after several economic and urbanistic crisis, was drastically degraded. Due the decades of abandon, the former mansions were turned into brothels and drug-hotels, and on its dirty streets emerged the biggest street drugs market in the world.

Due the severe urbanistic situation, the area became the most feared block in the city and the thousands of drug-users living on its streets, considered a threat by the local society and called the “Cracked”, were segregated in this place and creating this way a kind of drugs ghetto.

On 2017 the local municipality started a new project to rebuild the area, which resulted on many conflicts and violent police actions that exposed the situation globally. Since then, for over two years, I had visited the place photographing how the biggest crack-cocaine epidemic in the world changed the neighborhood and who were the thousands of people walking there everyday searching for drugs on a chemical trance.

For security reasons, I photographed the Crackland’s streets and drugs hotels when no users were close to show how the area’s degradation allowed the emerging of the drugs market. By the same time, I built a portable studio in a local social center, where in safety, I offered free photos for documents while the drug-users were waiting for a meal. After, months, as I gained their trust, I also started photographing their drugs-pipes made of the garbage found on the area and that indicate not only the sad social condition but also show part of their personality.

This project aims to be a visual record of a forbidden area, occupied by an ignored population where both, the place and its inhabitants, were affected by the biggest crack-cocaine epidemic in the world.

Poids 650 g
Dimensions 20.5 × 28.5 cm
Auteur(s)

Date d'édition

Editeur

Photographe

Spécifité

, ,

Ville

ISBN 9786500078701
Langue(s) anglais, portugais
Nombre de pages 112
Reliure Relié