James Barnor : The Roadmaker ; Édition Collector

Photographe Barnor James

À Paraître.

En Pré- Commande.

Tirage de tête vendu avec un tirage tamponné CF x James Barnor (22 x 22 cm).

Lire la suite

120,00

, ,

Disponible sur commande

À Paraître.
En Pré- Commande.

Tirage de tête vendu avec un tirage tamponné CF x James Barnor (22 x 22 cm).

The Roadmaker est un nouveau livre rétrospectif du travail du photographe James Barnor s’inspirant de toute sa carrière, démontrant son modernisme et ses compétences inhérentes en tant que coloriste. La publication du livre coïncide avec l’exposition James Barnor : Ghanaian Modernist au Bristol Museum and Art Gallery du 17 mai 2021 dans le cadre du Bristol Photo Festival, et une rétrospective majeure du travail de Barnor à Serpentine, Londres à partir du 20 mai 2021.

James Barnor (né en 1929) a été le premier photographe de presse international du Ghana. Il est issu d’une famille de photographes et a créé son propre studio à Accra, Ever Young en 1950. Il a travaillé dans ce studio au moment de l’indépendance du Ghana tout en vendant ses photos aux magazines Daily Graphic et Drum. Il est venu en Grande-Bretagne en 1959 et, tout en travaillant dans une usine, il a suivi des cours du soir de photographie au London College of Printmaking et des leçons au Color Processing Laboratory dans le Kent. Il a ensuite étudié au Medway College of Arts, où il a obtenu un emploi en tant que technicien, avant de revenir à Accra en 1969, où il a créé X23, le premier studio de photographie couleur de la ville. Il retourne à Londres dans les années 1990.

En 2009, le photographe de 80 ans a révélé ses archives à deux conservateurs londoniens. Ses archives sont un document remarquable de la modernité d’après-guerre couvrant des photographies de l’époque de l’indépendance du Ghana, des scènes de Londres multiculturelle, et plus tard des images enregistrant une forte identité postcoloniale au Ghana. La métaphore de la route dans le titre du livre, suggère la continuité entre le passé et le présent, la tradition et le progrès, et les liens entre les générations et les peuples de contenus différents présents dans l’œuvre de Barnor.

Le livre comprend un essai du Dr Damarice Amao, historienne de la photographie et conservatrice, et est traduit en anglais par Mélissa Laveaux.

L’exposition James Barnor: Ghanaian Modernist au Bristol Museum and Art Gallery fait partie du premier Bristol Photo Festival et présentera plus de 40 photographies. L’exposition sera présentée du 17 mai 2021 à janvier 2022.
Une grande exposition personnelle des œuvres de Barnor ouvrira à la Serpentine Gallery de Londres au printemps 2021.

The Roadmaker is a new retrospective book of work by photographer James Barnor drawing from across his career, demonstrating his modernism and inherent skill as a colourist. The publication of the book coincides with the exhibition James Barnor: Ghanaian Modernist at Bristol Museum and Art Gallery from 17 May 2021 as part of Bristol Photo Festival, and a major retrospective of Barnor’s work at Serpentine, London from 20 May 2021.

James Barnor (b.1929) was Ghana’s first international press photographer. He came from a family of photographers and established his own studio in Accra, Ever Young in 1950. He worked from this studio at the time of Ghana’s independence whilst also selling his pictures to the Daily Graphic and Drum magazines. He came to Britain in 1959, and whilst working in a factory, he took photography evening classes at the London College of Printmaking and lessons with the Colour Processing Laboratory in Kent. He went on to study at Medway College of Arts, where he gained employment as a technician, eventually returning to Accra in 1969, where he established X23, the city’s first colour photography studio. He returned to London in the 1990s.

In 2009 the 80 year-old photographer revealed his archive to two London curators. His archive is a remarkable document of post-war modernity spanning photographs from the time of Ghana’s independence, scenes of multi-cultural London, and later images recording a strong postcolonial identity in Ghana. The metaphor of the road in the book’s title, suggests the continuity between the past and the present, tradition and progress, and the links between generations and peoples of different contents present in Barnor’s work.

The book includes an essay by Dr Damarice Amao, photography historian and curator, and is translated into English by Mélissa Laveaux

The exhibition James Barnor: Ghanaian Modernist at Bristol Museum and Art Gallery is part of the inaugural Bristol Photo Festival and will showcase over 40 photographs. The exhibition will be on display from 17 May 2021 until January 2022.

Poids 900 g
Dimensions 28 × 30.5 cm
Auteur(s)

Date d'édition

Editeur

Photographe

Spécifité

, ,

Ville

ISBN 9791096575213
Langue(s) français, anglais
Nombre de pages 64
Reliure Relié