John Divola : Chroma

Photographe Divola John
1ère édition tirée à 800 exemplaires. Immédiatement après Zuma, j’ai fait des photographies assez simples du lot arrière abandonné des studios MGM de New York, à Culver City, Los Angeles. Celles-ci étaient en noir et blanc. J’ai alors décidé d’essayer quelque chose de complètement différent et vers 1980 J’ai commencé un travail sur des choses […]

Lire la suite

38,00

1ère édition tirée à 800 exemplaires.

Immédiatement après Zuma, j’ai fait des photographies assez simples du lot arrière abandonné des studios MGM de New York, à Culver City, Los Angeles.
Celles-ci étaient en noir et blanc. J’ai alors décidé d’essayer quelque chose de complètement différent et vers 1980
J’ai commencé un travail sur des choses que vous ne pouvez pas photographier: la gravité, le magnétisme, la direction dans laquelle l’eau s’écoule et les choses que je vois lorsque j’appuie sur mes yeux avec la paume de mes mains.
Toutes ces images ont nécessité la construction d’une sorte de métaphore visuelle.

[…] En même temps, je passais du négatif couleur que j’utilisais pour Zuma à la transparence couleur grand format. J’avais pris conscience que les premières impressions couleur de type C se fanaient mal et j’essayais d’utiliser un nouveau matériau plus stable. C’était Cibachrome, qui imprimait à partir de transparents. C’était très industriel et artificiel, avec une saturation et un contraste des couleurs profonds. C’était un matériau très imparfait pour les images conventionnelles mais avec des propriétés uniques que j’ai fini par adopter pour les images Chroma. [extrait de l’interview de David Campany]

Immediately after Zuma I made some rather straightforward photographs of the abandoned MGM Studios New York City back lot, in Culver City, Los Angeles.
These were in black and white. I then decided to try something entirely different and around 1980
I started a body of work about things you can’t photograph: Gravity, Magnetism, which way water drains, and the things I see when I press my eyes with the palms of my hands.
All of these images required the construction of some kind of visual metaphor.

[…] At the same time, I was switching from color negative that I was using for Zuma to large format color transparency. I had become aware that the early C-type color prints faded badly and was trying to use a new, more stable material. This was Cibachrome, which printed from transparencies. It was very industrial and artificial, with deep color saturation and contrast. It was a very flawed material for conventional images but with unique properties that I ended up embracing for the Chroma images. [from the interview by David Campany]

Poids 750 g
Dimensions 24 × 28 cm
Spécifité

Photographe

Ville

Editeur

Date d'édition

ISBN 9788894895339
Langue(s) anglais
Nombre de pages 80
Reliure Relié