Matthias Bruggmann : Un acte d’une violence indicible

39,00

L’un des rares photographes occidental à avoir couvert le conflit syrien, à partir de 2012 et ce pendant cinq ans, Matthias Bruggmann a sillonné le pays à la rencontre des différents acteurs de cette crise. Souhaitant susciter, chez un public occidental, une compréhension viscérale de la violence intangible qui sous-tend tout conflit, il nous immerge dans la complexité et les horreurs de cette guerre en multipliant les points de vue.
L’ouvrage présente tout d’abord un flot d’images explicites où l’on ne sait reconnaître qui est de quel bord et qui est l’auteur car Matthias Bruggmann brouille les pistes, mélange les sources. Il interroge les codes du photojournalisme et fait bouger les lignes de démarcation entre photographie documentaire et photographie artistique.
Les photographies sont ensuite remises dans leur contexte par des légendes très détaillées et cinq essais d’experts indépendants : Issam Abdelrahim, journaliste syrien ; Rania Abouzeid, journaliste australienne d’origine libanaise, spécialiste du Moyen-Orient ; Mazen Bilal, journaliste syrien ; Amjad Farkh, dentiste syrien, ex-membre de l’Armée syrienne libre, engagé dans le secteur humanitaire ; Labib Nahhas, militant exilé, ex-chargé des relations extérieures du groupe de rebelles salafiste Ahar al-Cham ; Nir Rosen, journaliste américain d’investigation, spécialiste du Moyen-Orient, conseiller auprès d’organisations humanitaires.
Cet ouvrage est publié dans le cadre du Prix Elysée en coédition avec le Musée de l’Elysée, exposition du 17 octobre 2018 au 27 janvier 2019 ; photos en couleurs.

Plus que 2 en stock (peut être commandé)

Informations complémentaires

Etat du livre Neuf
ISBN 13 9782365111867
Spécifité

Photographe

Ville

Auteur(s)

,

Editeur

Date d'édition

Poids 950 g
Dimensions 16 × 22 cm
Nombre de pages 336 pages
Reliure Relié
Langues français