Mimi Plumb :The White Sky ; California 1972-1978

53,00

«À 13 ans, nous portions des jeans délavés, déchirés aux genoux, des t-shirts blancs serrés, de longs cheveux raides séparés au milieu. Nous nous sommes promenés dans le paysage de banlieue, cachés dans les coins, fumant des cigarettes, cherchant des choses à faire.  »

«Tout au long de mon enfance, j’ai grandi sous l’ombre du mont Diablo dans la banlieue californienne de Walnut Creek, j’ai regardé les collines et les vallées se multiplier avec des maisons et des centres commerciaux, et pour moi et mes amis adolescents, c’étaient les maisons les plus fades et les plus tristes du monde. Yeux. Les collines basses et brunes recouvertes d’herbe sèche, me griffant les chevilles, des queues de renard coincées dans mes chaussettes. Je cherchais toujours un endroit pour me cacher du ciel blanc et lumineux. Les cours de terre crues et les rues sans arbres, des maisons modèles en expansion exponentielle, avec des variations imperceptibles. – Mimi Plumb

Au début de la vingtaine, la photographe américaine Mimi Plumb revient sur son enfance californienne pour réaliser une série de photographies sur la jeunesse des banlieues. Les photographies qui en résultent rassemblées dans son nouveau livre «The White Sky» construisent un monde dans lequel un traumatisme inconnu plane lourdement dans l’air, et les enfants dominent le perchoir.

“At 13 we wore faded jeans, torn at the knees, tight white t-shirts, long straight hair parted down the middle. We wandered through the suburban landscape hiding in corners, smoking cigarettes, looking for stuff to do. »

“Throughout my childhood years, growing up beneath the shadow of Mt. Diablo in the California suburb of Walnut Creek, I watched the rolling hills and valleys mushroom with tract homes and strip malls, and to me and my teenage friends, they were the blandest, saddest homes in the world.The starkness of the landscape hurt my eyes. The low brown hills coated with dry grass, scratching my ankles, fox tails caught in my socks. I was always looking for a place to hide from the bright, white sky. The raw dirt yards and treeless streets, model homes expanding exponentially, with imperceptible variation.” – Mimi Plumb

In her early twenties, the American Photographer Mimi Plumb looked back to her Californian childhood to make a series of photographs about suburban youth. The resulting photographs collected in her new book “The White Sky’ builds a world in which an unknown trauma hangs heavy in the air, and children rule the roost.

Rupture de stock

Informations complémentaires

Etat du livre Neuf
ISBN 13 9781913288198
Photographe

Ville

Editeur

Date d'édition

Poids 1150 g
Dimensions 24 × 30 cm
Nombre de pages 136 pages
Reliure Relié
Langues anglais