Robert Frank : Good days Quiet

35,00

Dans ce nouveau livre de Robert Frank, il reconnaît et dépasse son célèbre journal visuel (2010-2017), qui juxtapose des photos emblématiques de toute sa carrière avec les photos plus personnelles qu’il fait aujourd’hui et suggestives, fragments de texte souvent autobiographiques. Dans les bons jours, Frank tranquille se concentre sur la vie à l’intérieur et à l’extérieur de sa bien-aimée maison en bois battue par les intempéries à Mabou, où il a passé des étés pendant des décennies avec sa femme June Leaf. Parmi les portraits de Leaf, Allen Ginsberg et le fils de Frank, il y a des images de l’intérieur simple de la maison avec son poêle en fer à bois, ses meubles humbles et ses ampoules nues, ainsi que des vues de la terre et de la mer près de la maison : neige, vent balayé, orageux ou éclairé par le soleil mourant. Les Polaroïdes de Frank examinés pour le livre montrent divers états délibérés de détérioration et de manipulation de ses mains, y compris des textes qui vont du simple descriptif (« regarder les corbeaux ») à l’émotif (« souvenirs », « mer grise – vieille maison / pouvez-vous entendre la musique »). Comme toujours dans les livres de Frank, son message se trouve principalement dans la séquence lyrique des photos, une approche influente du Photobook pionnier et aujourd’hui bien à l’aise dans ses mains de 93 ans.

In this, Robert Frank’s newest book, he both acknowledges and moves beyond his acclaimed visual diaries (2010–17), which juxtapose iconic photos from throughout his career with the more personal pictures he makes today and suggestive, often autobiographical text fragments. In good days Quiet Frank’s focus is life inside and outside his beloved weather-beaten wooden house in Mabou, where he has spent summers for decades with his wife June Leaf. Among portraits of Leaf, Allen Ginsberg and Frank’s son, are images of the house’s simple interior with its wood-fuelled iron stove, humble furniture and bare light bulbs, as well as views of the land and sea by the house: snow-covered, windswept, stormy or lit by the dying sun. Frank’s Polaroids scanned for the book show various deliberate states of deterioration and manipulation at his hands, including texts that move from the merely descriptive (“watching the crows”) to the emotive (“memories,” “grey sea—old house / can you hear the music”). As always in Frank’s books, his message lies primarily in the photos’ lyrical sequence, an influential approach to the photobook pioneered by and today well at home in his 93-year-old hands.

En stock

Informations complémentaires

Etat du livre Neuf
ISBN 13 9783958295506
Photographe

Ville

Editeur

Date d'édition

Poids 400 g
Dimensions 25 × 20 cm
Nombre de pages 64 pages
Reliure Coffret
Langues anglais