Rosalind Fox Solomon : Liberty Theater

Livre Épuisé. Exemplaire Neuf. Liberty Theatre est une exploration vivante de la race, de la classe et de la ségrégation dans le sud des États-Unis. Le livre tire son titre du seul cinéma de Chattanooga, Tennessee, ouvert aux gens de couleur au début des années 1960. Couvrant les années 1970 à 1990, le projet a […]

Lire la suite

110,00

Livre Épuisé.
Exemplaire Neuf.

Liberty Theatre est une exploration vivante de la race, de la classe et de la ségrégation dans le sud des États-Unis. Le livre tire son titre du seul cinéma de Chattanooga, Tennessee, ouvert aux gens de couleur au début des années 1960. Couvrant les années 1970 à 1990, le projet a commencé sur les pelouses du palais de justice de Scottsboro en Alabama où, dans un cas historique d’injustice, sept jeunes hommes de couleur ont été faussement accusés de viol et condamnés à la prison pour la plus grande partie de leur vie. Le palais de justice a servi de toile de fond obsédante à un marché mensuel au cours duquel Fox Solomon a trouvé une performance cacophonique d’idéologies et de fantasmes culturels. Dans son livre hautement symbolique, nous trouvons des badges KKK, des mousquets, de fausses perruques, des vêtements d’église et des poupées de porcelaine parmi les prédicateurs, les propriétaires terriens et les ouvriers.

Voyageant de l’Alabama en Géorgie, en Floride, en Louisiane, au Mississippi, au Tennessee et en Caroline du Sud, Fox Solomon a continué à construire un corpus de photographies qui, comme l’écrit Stanley Wolukau-Wanambwa dans son essai, « se déplace avec une grâce effervescente de mousquet rebelle à épouse de trophée. , de la place du linoléum à la vente de garage, du clown à l’église en passant par le carnaval, traçant un itinéraire détourné à travers sept états de Stand Your Ground « . À la suite de son mouvement itinérant, les images du Liberty Theatre font parfois allusion à des changements positifs dans les relations raciales survenus depuis la loi sur les droits civils. Cependant, le monde que Fox Solomon dépeint témoigne d’un héritage de discrimination qui est devenu de plus en plus apparent aux États-Unis aujourd’hui: un héritage de divisions de classe et de genre, de racisme implicite et manifeste et de notions concurrentes de liberté.

Rosalind Fox Solomon est une artiste qui réalise des photographies, des livres et des images en mouvement. Elle a reçu de nombreux prix, dont une bourse Guggenheim, une bourse nationale de dotation pour les arts et une bourse de l’American Institute of Indian Studies. Son travail a été largement exposé, notamment des expositions personnelles institutionnelles à la Willy Brandt-Haus, à Berlin et à la Photographische Sammlung, à Cologne. En 2010, le New York Film and Video Festival a décerné à son film A Woman I Once Knew le prix du meilleur court métrage expérimental. En 2015, une sélection de photographies de son exposition personnelle de 1988 «Portraits au temps du sida» a été présentée à Paris Photo au Salon d’Honneur du Grand Palais. Ses livres incluent Got to Go (MACK, 2016), THEM (MACK, 2014), Polish Shadow (Steidl, 2006) et sa première monographie Chapalingas (Steidl & Die Photographische Sammlung, 2003). Plus récemment, son travail a été inclus dans l’exposition de groupe 2018 «Model, Arbus, Solomon» à la Bruce Silverstein Gallery, New York. Son exposition solo Liberty Theatre s’ouvre à la Stephen Bulger Gallery de Toronto en septembre 2018.

Liberty Theater is a vivid exploration of race, class and segregation in the American South. The book takes its title from the only cinema in Chattanooga, Tennessee that was open to people of colour in the early 1960s. Spanning the 1970s–1990s, the project began on the lawns of the Scottsboro Courthouse in Alabama where, in an historic case of injustice, seven young men of colour were falsely accused of rape and sentenced to jail for the better part of their lives. The courthouse served as a haunting backdrop to a monthly market at which Fox Solomon found a cacophonous performance of cultural ideologies and fantasies. In her acutely symbolic book, we find KKK badges, muskets, fake wigs, church attire and china dolls among preachers, landowners, and labourers.

Journeying from Alabama to Georgia, Florida, Louisiana, Mississippi, Tennessee, and South Carolina, Fox Solomon continued to bui

Poids 800 g
Dimensions 20 × 25 cm
Spécifité

Photographe

Ville

Editeur

Date d'édition

ISBN 9781912339228
Langue(s) anglais
Nombre de pages 96
Reliure Relié