Seung-Woo Yang : Yang-taro Baka-taro

Photographe Yang Seung-woo
Exemplaire Signé

1ère édition tirée à 500 exemplaires.

Lire la suite

55,00

, ,

En stock

Exemplaire Signé
1ère édition tirée à 500 exemplaires.

“Désolé d’être un idiot”

Yang Seung-Woo, principalement connu pour des projets photographiques sérieux comme “Shinjuku Lost Child” sur les coins les plus sombres du quartier de Shinjuku à Tokyo ou “Last Cabaret” sur les derniers jours d’un club de cabaret légendaire à Kabukicho, se choisit comme sujet de son dernier livre “Yang-Taro Baka-Taro”.

Centré autour d’un essai épisodique et autobiographique sur ses souvenirs d’enfance en Corée, Yang se dépeint dans de nombreux autoportraits humoristiques et clichés de type journal intime pris au Japon et lors de voyages à travers le monde. Malgré l’utilisation massive d’images auto-ironiques et l’inclusion d’anecdotes embarrassantes (par exemple, avoir été piqué par une abeille sur le bout de son pénis lorsqu’il était enfant), le texte et les photographies forment néanmoins une pièce d’autoréflexion introspective et réfléchie qui est aussi stimulant qu’agréable.

“On dit souvent que les souvenirs et les premiers paysages de l’enfance jouent un rôle important dans les œuvres que nous créons. Par conséquent, oublier son enfance est une affaire sérieuse pour ceux qui créent de l’art.
En d’autres termes, on me dit que c’est bien pour moi d’être qui je suis, en tant que personne qui n’a jamais grandi. Ce travail parle des paysages de mon enfance, en tant que personne qui ne peut pas grandir” –
Yang Seung Woo

“Sorry for being an idiot”

Yang Seung-Woo, mainly known for serious photography projects like “Shinjuku Lost Child” about the darker corners of Tokyo’s Shinjuku district or “Last Cabaret” about the final days of a legendary cabaret club in Kabukicho, chooses himself as the subject of his latest book “Yang-Taro Baka-Taro”.

Centered around an episodic, autobiographical essay about his childhood memories back in Korea, Yang portrays himself in numerous humorous self-portraits and diary-like shots taken in Japan and on travels around the world. Despite the heavy use of self-ironic imagery and his inclusion of embarrassing anecdotes (e.g. being stung by a bee on the tip of his penis as a child), both text and photographs nonetheless form into an introspective, thoughtful piece of self-reflection that is as stimulating as it is enjoyable.

“It is often said that memories and early landscapes of childhood play an important role in the works we create. Therefore, forgetting one’s childhood is a serious matter for those who create art.
In other words, I am told that it is okay for me to be who I am, as a person who has never grown up. This work is about the landscapes of my childhood, as someone who cannot grow up.” ― Yang Seung-Woo

Poids 450 g
Dimensions 20.5 × 20.5 cm
Date d'édition

EAN

9784910244112

Editeur

Photographe

Spécifité

, ,

Ville

ISBN 9784910244112
Langue(s) anglais, japonais
Nombre de pages 144
Reliure Relié