Tamiko Nishimura : Shikishima

85,00

1ère édition tirée à 700 exemplaires.

Le livre « Shikishima » est une série de photographies prises entre 1969 et 1972 sur les voyages de la photographe Tamiko Nishimura dans les régions de Tohoku, Hokuriku, Kanto, Kansai et Chugoku au Japon.

Pour accompagner l’exposition « shikishima » dans Zen Foto Gallery de 2/5~3/1 cette année, Zen a publié une réimpression de l’édition 1973 de « Shikishima », accompagné d’un supplément composé de photographies inédites, et des traductions en anglais du texte original et d’un texte nouvellement écrit par Tamiko Nishimura.

« Le temps changeait souvent, avec des vents forts, du soleil, des nuages et de la pluie. J’ai été fortement attiré par la façon dont la lumière brillait, par l’odeur des fleurs, et juste par l’atmosphère de l’endroit, plutôt que ce que j’ai réellement vu. Même si je me promène au même endroit tous les jours, chaque promenade sera différente, selon les personnes que je rencontre ou la façon dont la lumière brille. Il ne s’agit pas particulièrement de visiter un nouvel endroit. Pourtant, en regardant des navires étrangers dans le port de Kobe, je rêvais d’un jour naviguer dans un pays où je ne suis jamais allé auparavant. »

The book “Shikishima” is a series of photographs taken during 1969-72 on the artist Tamiko Nishimura’s journeys around the Tohoku, Hokuriku, Kanto, Kansai, and Chugoku regions of Japan.

To accompany the exhibition « shikishima » in Zen Foto Gallery from 2/5~3/1 this year, Zen published a reprint of the 1973 edition of « Shikishima », accompanied by a supplement composed of unpublished photographs, and english translations of the original text and a newly written text by Tamiko Nishimura.

« The weather changed often, with strong winds, sunshine, clouds, and rain. I was strongly attracted by the how the light shined, by the smell of flowers, and just by the atmosphere of the place, rather than what I actually saw. Even if I walk through the same place every day, each walk would be different, depending on who I meet or how the light shines. It is not particularly about visiting somewhere new. Still, while watching foreign ships in Kobe Port I dreamed of one day sailing in one to a country I’ve never been to before. » — Text by Tamiko Nishimura/translated by Edward Pearson

Plus que 1 en stock

Informations complémentaires

Spécifité

Photographe

Ville

Editeur

Date d'édition

Poids 850 g
Dimensions 21 × 29 cm