Avec les cils comme rideaux ; Œuvres de Inge van der Ven

31,00

1ère édition tirée à 500 exemplaires

Dans cet ouvrage, l’écriture plurielle – poétique et critique – explore la question du regard. Au fil des pages, l’expérience littéraire s’écrit par l’image. Le recueil de notes en prose de l’auteur David Brunel sonde le « sensible du voir inaugural ». Comment percevons-nous une œuvre (une photographie, une peinture, une installation…) ? Le rideau ouvre un espace au sein duquel ce qui est montré révèle autant qu’il dissimule.

Chaque mot est inscrit dans une phrase suivant sa sonorité, son sens, son espace. Une approche similaire pour l’artiste Inge van der Ven qui découpe, colle, assemble, gratte la surface d’un négatif photographique (issu des archives familiales de l’auteur) pour en extraire une œuvre subtile et intuitive. En parcourant les pages, texte et œuvres cohabitent, entrent en résonance sans jamais se confondre, questionnant le même fond: l’origine de la représentation. Une liberté de lecture est possible à travers ces fragments poétiques – pouvant être lus par le milieu ou le début – et où les imaginaires se développent.

Dans cette démarche artistique, les battements de cils sont une convocation sensorielle du toucher par la vue, la sensation prime sur les significations. Ce beau-livre propose d’éprouver la lecture en effleurant du bout des doigts le papier grammé capturant les encres. La couverture texturée enveloppe – en finesse – cette multiplicité de perceptions.

« Le poe?te restitue l’inquie?tante assimilation des images, leur fond oblite?rant manque et viduite?, leur envou?tement photographique ou pictural en s’y installant, re?solu a? toutes e?coutes visuelles, en appel d’elles afin que vibrent le son des mots ravis et saisis par ce qu’ils traversent et de?closent». -Extrait de la préface, Frédérique Malaval

David Brunel, Docteur en philosophie esthétique et études psychanalytiques, écrivain, photographe et chercheur, étudie la vaste question de la représentation — autant côté créateur que côté regardeur —. Il a écrit plusieurs ouvrages et donne des cours et des conférences dans diverses universités et institutions culturelles.

Inge van der Ven, Artiste plasticienne, diplômée de La Rietveld Academie,son travail artistique visite l’intime et la fragilité, la relation entre intérieur et extérieur, l’idée de peau, d’enveloppe, de contenance — qu’elle décline métaphoriquement par divers matériaux —, domine dans son œuvre.

Frédérique Malaval, maître de conférence en philosophie esthétique, explore en particulier les représentations picturales de la Renaissance italienne dans ses recherches. Au-delà de son travail universitaire, elle accompagne de nombreux artistes contemporain et participe à l’écriture de catalogue d’exposition.

En stock

Informations complémentaires

Etat du livre Neuf
ISBN 13 9782490125029
Spécifité

Photographe

Ville

Auteur(s)

,

Editeur

Date d'édition

Poids 550 g
Dimensions 15 × 22 cm
Nombre de pages 216 pages
Reliure Relié
Langues français