Dreams of the spider woman / Los sueños de la mujer araña

The dreams of the spider woman a été publié à l'occasion de l’exposition du même nom tenue à la Fondation Jean-Louis Larivière de la photographie latino-américaine, qui sera inaugurée le 15 novembre. L’exposition se déroulera jusqu’au 15 janvier 2023.

The dreams of the spider woman was published to accompany the exhibition of the same name held at the Jean-Louis Larivière Foundation of Latin American photography, to be inaugurated on November 15. The exhibition will run until January 15, 2023.

Lire la suite

55,00

En stock

Le catalogue s’ouvre sur une préface de l’écrivain argentin Alan Pauls : son analyse aux multiples facettes rappelle que bien avant qu’elle n’inspire le nom de cette exposition, l’œuvre fictive de Manuel Puig Le baiser de la femme araignée était un roman fondateur des années 70. Ses longues arches d’ombre sur les images puissantes dans les photographies, pour les thèmes centraux du livre et de l’exposition tourner sur la violence politique, le rôle des femmes dans la société, et l’identité sexuelle, questions qui ont marqué de façon indélébile la période allant des années 60 aux années 80 dans toute la région.

Toutes les photos exposées sont accompagnées d’informations sur leur auteur, l’année de leur prise de vue et d’autres détails spécifiques. Cependant, l’ampleur des thèmes abordés, la diversité des photographes et leurs styles esthétiques, exigeaient un format visuel capable de faciliter la compréhension, de favoriser une proximité intuitive et de permettre une lecture intellectuelle. Les photos de cette exposition ont ainsi été organisées en douze séries, sur la base de critères de sélection spécifiques. Cela a permis d’englober un mémoire visuel à couper le souffle dans sa diversité et sa technique, un témoignage intensément personnel d’un temps précis chroniqué par un grand nombre de photographes, certains connus et d’autres pas, et certains même manquant de données biographiques. Ils se sont donné pour mission d’explorer, de documenter et de dénoncer les événements historiques et les détails de la vie quotidienne dans le « pays des merveilles sanguinaires qu’est l’Amérique latine », comme le dit Pauls dans son prologue ; sous la direction de Alexis Fabry, texte de Alan Pauls, photos en couleurs.

Le conservateur de cette collection est Alexis Fabry, expert en photographie latino-américaine et co-fondateur des Ediciones Toluca.

The catalogue opens with a foreword by Argentine writer Alan Pauls: his multi-faceted analysis recalls that well before it inspired the name of this exhibition, Manuel Puig’s fictional work The kiss of the spider woman was a seminal novel of the 70s. Its long shadow arches over the powerful images in the photographs, for the central themes of both book and exhibition turn on political violence, the role of women in society, and sexual identity, issues that left an indelible mark on the period running from the ‘60s to the ‘80s throughout the region.

All the photos displayed are accompanied by information about their author, the year they were taken and other specific details. However, the sheer breadth of the themes covered, the range of photographers and their aesthetic styles, demanded a visual format capable of facilitating understanding, of fostering an intuitive closeness and enabling an intellectual reading. The photos in this exhibition have thus been organized into twelve series, based upon specific selection criteria. This has made it possible to encompass a visual memoir that is breathtaking in its diversity and technique, an intensely personal witness account of a specific time chronicled by a vast number of photographers, some known and some not, and some even lacking in any biographical data. They have made it their business to explore, document and denounce historical events and the minutiae of daily life in the “Country of Bloodthirsty Wonders that is Latin America”, as Pauls puts it in his prologue.

The curator of this collection is Alexis Fabry, an expert in Latin American photography and co-founder of Ediciones Toluca.

Poids 1900 g
Dimensions 24.5 × 30.5 cm
Auteur(s)

,

Date d'édition

EAN

9789874460196

Editeur

,

Spécifité

Ville

,

ISBN 9789874460196
Langue(s) anglais, espagnol
Nombre de pages 304
Reliure Relié