Meghan Boody : We Are Gods in the Chrysalis

Pionnière de l’utilisation de Photoshop et de l’imagerie numérique, l’artiste new-yorkaise Meghan Boody (née en 1964) est surtout connue pour ses tableaux oniriques, composés de centaines de couches Photoshop, dépeignant de jeunes femmes au masculin classique, les quêtes héroïques, à parts égales Dr Freud et Dr Frankenstein. Meghan Boody photographie ses modèles costumés dans son […]

Lire la suite

60,00

En stock

Pionnière de l’utilisation de Photoshop et de l’imagerie numérique, l’artiste new-yorkaise Meghan Boody (née en 1964) est surtout connue pour ses tableaux oniriques, composés de centaines de couches Photoshop, dépeignant de jeunes femmes au masculin classique, les quêtes héroïques, à parts égales Dr Freud et Dr Frankenstein. Meghan Boody photographie ses modèles costumés dans son studio et les transporte ensuite numériquement dans des environnements fantastiques et des compositions rappelant des scènes archétypales de la mythologie et de la littérature, sa méthode une mise à jour contemporaine, dans la technologie et la sensibilité, des tirages combinés du photographe pictorialiste victorien Henry Peach Robinson. Comme le dit l’artiste, « Chaque série examine différentes stratégies d’alignement avec la bête intérieure … Fasciné par les processus de psychanalyse et d’autres modalités de guérison, j’utilise mon travail comme terrain de jeu sur lequel je me concentre et j’espère puiser dans différents archétypes mythiques de l’inconscient. » Combinant des éléments de conte de fée, de mythe et de mémoire personnelle, les images surréalistes et étranges de Boody portent les marques indubitables de l’assemblage et de la manipulation numérique. We Are Gods in the Chrysalis, la première publication sur l’œuvre désormais bien connue de Boody, comprend des dioramas et des photovitrines aux côtés d’œuvres photographiques ; texte de Sue Scott et Katie Roiphe.

A pioneer for her use of Photoshop and digital imaging, New York–based artist Meghan Boody (born 1964) is best known for her dreamlike tableaux, composed of hundreds of Photoshop layers, depicting young women in classically masculine, heroic quests, equal parts Dr Freud and Dr Frankenstein. Boody photographs costumed models in her studio and then digitally transports them into fantastical environments and compositions recalling archetypal scenes from mythology and literature, her method a contemporary update, in technology and sensibility, of the combination prints of Victorian Pictorialist photographer Henry Peach Robinson. As the artist puts it, “Each series looks at different strategies of aligning with one’s inner beast … Fascinated by the processes of psychoanalysis and other healing modalities, I use my work as a playing field where I focus on and hopefully tap into different mythic archetypes of the unconscious.” Combining elements of fairy tale, myth and personal memory, Boody’s surreal, uncanny images bear the unmistakable marks of digital assemblage and manipulation. We Are Gods in the Chrysalis, the first publication on Boody’s now well-known work, includes dioramas and photo-vitrines alongside photographic work ; text by Sue Scott, Katie Roiphe.

Poids 1450 g
Dimensions 30 × 25 cm
Photographe

Ville

Auteur(s)

,

Editeur

Date d'édition

ISBN 9783735601001
Langue(s) anglais
Nombre de pages
Reliure Relié