Seiichi Furuya / Christine Gössler : Face to Face

Exemplaire Signé. En 1973, Seiichi Furuya quitte le Japon pour l’Europe à bord du transsibérien. Arrivé en Autriche, il s’installe d’abord à Vienne avant de déménager à Graz où il rencontre Christine Gössler en 1978. Très rapidement, il commence à la photographier, dans l’intimité de leur domicile à Graz mais aussi lors de séjours à […]

Lire la suite

60,00

En stock

Exemplaire Signé.

En 1973, Seiichi Furuya quitte le Japon pour l’Europe à bord du transsibérien. Arrivé en Autriche, il s’installe d’abord à Vienne avant de déménager à Graz où il rencontre Christine Gössler en 1978. Très rapidement, il commence à la photographier, dans l’intimité de leur domicile à Graz mais aussi lors de séjours à l’étranger — en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie…et au Japon, leur destination la plus lointaine. Christine étudie l’histoire de l’art avant de travailler comme réalisatrice de programmes documentaires pour la radio. Après la naissance de leur fils en 1981, elle s’immerge dans le monde du théâtre. Alors qu’elle se dévoue à ses cours de théâtre, elle commence à montrer des signes de schizophrénie. Christine se suicide à Berlin Est en 1985.

Depuis la disparition de Christine, Furuya n’a cessé de revisiter son archive. Cette démarche se présente sous forme d’une série de cinq livres intitulés Mémoires, publiés entre 1989 et 2010. En 2018, Seiichi Furuya retrouve des photographies prises par Christine avec un petit appareil de poche et un 35mm, et les trie pour la première fois en suivant l’ordre chronologique. En étudiant ses trouvailles, il découvre avec surprise que Christine tirait aussi souvent son portrait, dans les mêmes instants où lui la photographiait. C’est un vrai “Face à Face”, réalise alors le photographe. Cette nouvelle série est composée de 150 paires de photographies prises sur sept années — de leur rencontre au décès de Christine. Furuya considère ce dernier travail comme l’ultime chapitre qui clôturera les Mémoires, le travail d’une vie ; photos en n.b. et en couleurs.

In 1973, Seiichi Furuya left Japan for Europe on board of the Trans-Siberian train. He arrived in Austria where he first settled in Vienna, before moving to Graz where he met Christine Gössler in 1978. From this day forward, he started photographing her, in the intimacy of their home in Graz but also during their travels abroad — to Germany, England, Italy…and Japan, their most distant destination. Christine studied art history and worked for the radio, making documentary programs. After the birth of their son in 1981, she became increasingly involved in the world of theatre. As she was devoting herself to her acting lessons, she started to show signs of schizophrenia. Christine committed suicide in East Berlin in 1985.

Since Christine’s disappearance, Furuya has never stopped revisiting his archive. This initiative was presented in a series of five books entitled Mémoires, published between 1989 and 2010. In 2018, Seiichi Furuya sorted all photos taken by Christine with a pocket camera and 35mm camera for the first time in chronological order. When processing this newfound material, he noticed that Christine took a lot of portraits of him, at about the same time that he was photographing her. “It’s Face to Face“, realised the photographer. This new series is composed of 150 photographs, presented as pairs, taken over seven years — from the couple’s encounter to Christine’s death. Furuya considers this latest project to be the final act which will put an end to the Mémoires, the work of a lifetime.

Poids 800 g
Dimensions 20 × 25 cm
Spécifité

Photographe

,

Ville

Editeur

Date d'édition

ISBN 9791096383191
Langue(s) français, anglais
Nombre de pages 168
Reliure Relié