Essai ; Irène Jonas : Mémoires de Campagne

Irène Jonas est sociologue et photographe depuis 35 ans. Son travail s’est orienté depuis une quinzaine d’année vers la sociologie visuelle qui associe enquête sociologique classique avec l’image documentaire. Sous cet angle, sa dernière étude s’est focalisée sur les bouquinistes des quais de Paris. Dans certains cas, c’est l’histoire iconographique qui détermine l’approche sociologique comme […]

Lire la suite

10,00

Plus que 1 en stock

Irène Jonas est sociologue et photographe depuis 35 ans. Son travail s’est orienté depuis une quinzaine d’année vers la sociologie visuelle qui associe enquête sociologique classique avec l’image documentaire.
Sous cet angle, sa dernière étude s’est focalisée sur les bouquinistes des quais de Paris. Dans certains cas, c’est l’histoire iconographique qui détermine l’approche sociologique comme pour ses études de la photographie de famille ou de la mort en photographie. Son travail d’enquête, puis d’écriture, s’accompagne en général d’un ensemble de photographies documentaires prenant la forme d’une exposition et d’une publication.

Invitée par Christine Ollier à se pencher sur la population percheronne et ses mutations, Irène Jonas s’oriente sur l’observation de la population rurale ancestrale en “confrontation” avec la sédentarisation de nouvelles couches néorurales depuis les années 80-90.
Il s’agit d’étudier l’évolution du territoire, sa mixité et sa dynamique sociale et culturelle. L’intérêt de cette étude est d’illustrer à travers une double parole de locaux et de « nouveaux » sédentaires comment les liens se construisent entre ces différentes origines de population et leurs diverses couches sociales. L’approche documentaire apportera une dimension humaine essentielle.

Poids 300 g
Dimensions 12 × 16.5 cm
Auteur(s)

Date d'édition

EAN

9782350465425

Editeur

Spécifité

Ville

ISBN 9782350465425
Langue(s) français
Nombre de pages 152
Reliure Broché