Flore : L’odeur de la nuit était celle du jasmin

45,00

Cet ouvrage a reçu le Prix Nadar Gens d’images 2020.

L’odeur de la nuit était celle du jasmin s’inscrit dans la continuité du livre de FLORE, Lointains souvenirs (Éditions Contrejour, 2016) qui proposait une variation autour de la jeunesse indochinoise de Marguerite Duras. Dans ce nouvel opus, elle puise dans ses souvenirs d’enfance, dans les récits de ses grands-parents qui ont vécu à la même période et aux mêmes endroits que Marguerite Duras d’insondables mystères nourrissant ce qu’elle ressent aujourd’hui comme une part d’imaginaire commun entre elle et l’écrivaine. Elle continue ainsi à « inventer photographiquement » une Indochine presque mythique. De courts extraits de textes de Marguerite Duras forment un contrepoint aux photographies en noir et blanc virés au thé. Par ces procédés techniques, l’artiste façonne tout autant qu’elle restitue le monde déployé sous ses yeux pour en extraire des images qui se confrontent à la fragilité des souvenirs et à la capacité de la photographie de créer de la vérité plus vraie qu’une réalité.

Rupture de stock

Informations complémentaires

Etat du livre Neuf
ISBN 13 9791096575169
Photographe

Ville

Auteur(s)

Editeur

Date d'édition

Spécifité

Poids 1050 g
Dimensions 17 × 30 cm
Nombre de pages 146 pages
Reliure Relié
Langues français