Ingvar Kenne : The Ball

Photographe Kenne Ingvar
Exemplaire Signé. Venez faire la fête avec Ingvar Kenne qui a photographié les Bachelor & Spinster Balls à travers l’Australie à Victoria, la Nouvelle-Galles du Sud, le Queensland et le Territoire du Nord! ; lettres de Tim Winton et de Ingvar Kenne, photos en couleurs. Dans une lettre à l’auteur Tim Winton, Ingvar Kenne écrit […]

Lire la suite

42,00

Exemplaire Signé.

Venez faire la fête avec Ingvar Kenne qui a photographié les Bachelor & Spinster Balls à travers l’Australie à Victoria, la Nouvelle-Galles du Sud, le Queensland et le Territoire du Nord! ; lettres de Tim Winton et de Ingvar Kenne, photos en couleurs.

Dans une lettre à l’auteur Tim Winton, Ingvar Kenne écrit : « Les B&S Balls sont uniquement australiens, mais pour moi, au fond, il y a cette chose universelle. Les jeunes prennent le contrôle de leur voyage dans le besoin de rompre avec l’autorité dans leur vie, et par conséquent abandonner ce contrôle. Complètement. Nous avons perdu ce que les anciennes cultures offrent à leurs jeunes, comme moyen de rompre et de tisser des liens lorsqu’ils passent à la capuche d’un homme et d’une femme, par le biais de cérémonies. Dans les sociétés occidentales il semble être des solutions similaires pour les jeunes à travers les continents, bien qu’avec un front différent. Aux États-Unis, c’est Springbreak ou Burning man, en Suède, nous avons des fêtes folles en plein été et des fêtes d’écrevisses où les choses deviennent régulièrement complètement chaotiques. Tous alimentés avec de l’alcool et diverses substances pour aider. C’est la tradition depuis si longtemps que c’est devenu une nouvelle norme. »

Tim Winton répond : «Est-ce que ce sont vraiment des rites de passage ou s’agit-il simplement de délires franchisés et sans cesse répétés, après quoi tout et tout le monde sont à peu près pareils? Je n’en suis pas certain, pour être honnête. Et peut-être que j’en attends trop. Mais vous voyez le problème : une fois que nous honorons quelque chose en l’appelant un rite de passage, nous sommes obligés de nous y attendre. Nous recherchons à juste titre un sens plus large. Et avec le B&S Ball, je lutte un peu, mais je suis un romancier, pas un sociologue ou un anthropologue. »

This book is Finalist, The Bowness Photography Prize 2019, Australia.

Go partying with Ingvar Kenne that has visited Bachelor & Spinster Balls across Victoria, New South Wales, Queensland and Northern Territory in Australia!

In a letter to author Tim Winton, Ingvar Kenne writes: “The B&S Balls are uniquely Australian, but to me, at the bottom of it lies this universal thing. Youth taking control of their journey in a need to break with authority in their lives, and consequently abandon that control. Completely. We have lost what older cultures gifts their youth with, as a mean to both break and bond when transiting to man and woman hood, through initiating ceremonies. In Western societies it seems to be similar solutions for youth across continents, although with a different front. In the US it’s Springbreak or Burning man, in Sweden we have crazy midsummer and crayfish parties where things regularly gets completely chaotic. All fuelled with alcohol and various substances to help. It has been the tradition for so long it has become a new norm.”

Tim Winton replies: “Are these really rites of passage or just franchised and endlessly repeated piss-ups after which everything and everyone is pretty much the same? I’m not sure, to be honest. And maybe I’m expecting too much. But you see the problem: once we dignify something by calling it a rite of passage we’re forced to expect something of it. We quite rightly look for some larger meaning in it. And with the B&S Ball I struggle a bit, but I’m a novelist, not a sociologist or an anthropologist.”

Poids 650 g
Dimensions 21 × 25 cm
Spécifité

Photographe

Ville

Auteur(s)

Editeur

Date d'édition

ISBN 9789187939310
Langue(s) anglais, suédois
Nombre de pages 96
Reliure Relié