Lorenzo Vitturi : Money Must Be Made

55,00

Money Must Be Made est le deuxième livre photo très attendu de Lorenzo Vitturi, et il nous emmène directement au cœur du marché de Balogun à Lagos, au Nigeria. En continuant d’explorer des thèmes tels que la mondialisation, l’urbanisation, le colonialisme et le capitalisme, Vitturi a passé les trois dernières années à travailler sur le projet.

Les nombreuses rues qui accueillent le marché de Balogun s’étendent à l’ombre d’un immeuble de vingt-sept étages appelé la Financial Trust House. Pendant longtemps, ce bâtiment fut le plus haut de l’île, abritant des sociétés occidentales et des banques à son apogée. De nos jours, c’est toujours le cas, mais c’est maintenant inoccupé. La foule au marché a gonflé et multiplié par osmose pure au fil des ans, et a englouti la région dans ses foules. Les promoteurs immobiliers disent que l’immeuble restera inoccupée tant que le marché n’est pas réglementé. Ici nous trouvons le paradoxe qui a tellement intéressé Vitturi – où sa publication précédente Dalston Anatomy étudiait la gentrification tuant les entreprises locales à Londres, à Lagos, il y a trouvé tout le contraire : gentrification à l’inverse.

De retour à Lagos pour de nombreux voyages, Vitturi s’est plongé dans la vie de la rue et a étudié comment les foules se fondent dans une masse frénétique et chaotique de corps et d’objets. Il a photographié les choses qu’il a vues – les produits, les tapis de prière, les vêtements – et les gens qu’il a rencontrés – les acheteurs locaux, les vendeurs et les propriétaires de étals du marché. Avec la plupart des articles en vente importés de Chine, il a examiné l’étendue de l’emprise économique de la Chine sur l’Afrique dans le contexte du marché. Grâce à des conversations avec les vendeurs, il a appris son statut comme un endroit où les gens affluent, pour faire de l’argent. Et considérant sa propre position en tant qu’homme occidental blanc travaillant comme un artiste dans le marché, il a imprimé des parties du livre et est revenu pour les montrer à la foule. « Oyinbo! » lui ont-ils dit – un terme qu’ils ont pour les Blancs.

Renvoyant des matériaux à son atelier londonien, il a travaillé à superposer des peintures, des tissus et des objets dans des collages et des sculptures qui imitaient les arrangements qu’il a rencontrés sur le marché. En tissant différents types d’images ensemble, Vitturi exploite la substance matérielle du marché, et tente de donner un sens au temps qu’il y a passé et aux couches d’expérience et de transformation qu’il a rencontrées en cours de route. L’argent doit être fait est une lettre d’amour de Vitturi à Lagos, son esprit et son peuple.

Money Must Be Made est une publication à couverture rigide, chaque couverture est faite à la main et unique, collée par Vitturi avec des coupes recyclées de divers tissus, vinyle et cuir. L’écrivain nigérian Emmanuel Iduma a écrit un glossaire d’accompagnement pour naviguer à travers le livre et ses nombreuses voix, basé sur ses expériences de jeunesse à Lagos.

Money Must Be Made is Lorenzo Vitturi’s highly anticipated second photobook, and it takes us straight to the heart of the Balogun Market in Lagos, Nigeria. Continuing to explore themes such as globalization, urbanization, colonialism and capitalism, Vitturi has spent the past three years working on the project.

The many streets that host the Balogun market sprawl from the shadow of a twenty-seven-storey building called the Financial Trust House. For a long time this building was the tallest on the island, housing western corporations and banks in its heyday. These days it remains, but it’s unoccupied now. The crowd at the market swelled and multiplied by sheer osmosis over the years, and swallowed the area into its throngs. Real estate developers say the House will remain unoccupied for as long as the market is unregulated. Here we find the paradox that so interested Vitturi – where his previous publication Dalston Anatomy surveyed gentrification killing off

Plus que 2 en stock

Informations complémentaires

Etat du livre Neuf
ISBN 13 9781999814410
Photographe

Ville

Auteur(s)

Editeur

Date d'édition

Poids 1250 g
Dimensions 20 × 30 cm
Nombre de pages 144 pages
Reliure Relié
Langues anglais