Diana Markosian : Santa Barbara

65,00

Santa Barbara est la première monographie de Diana Markosian, une artiste talentueuse qui travaille à l’intersection de la photographie et du cinéma. La série recrée l’histoire du voyage de la famille de Markosian de la Russie post-soviétique aux États-Unis dans les années 1990.

Le projet rassemble des scènes mises en scène, des images fixes de films et des images de famille dans un hybride innovant et convaincant de narration personnelle et documentaire. Dans ce document, l’artiste se débat avec le fait que sa mère, cherchant une vie meilleure pour elle-même et ses deux jeunes enfants, a fui la Russie et est venue en Amérique. La famille de Markosian s’est installée à Santa Barbara, une ville rendue célèbre en Russie lorsque le feuilleton des années 1980 de ce nom est devenu la première émission de télévision américaine diffusée là-bas. Tissant ensemble des reconstitutions d’acteurs, des images d’archives, des images fixes de l’émission télévisée originale de Santa Barbara, Markosian reconsidère l’histoire de sa famille du point de vue de sa mère, la racontant pour la première fois en tant que femme et acceptant les profonds sacrifices qu’elle a consentis. Devenir américain.

Représentant les espoirs de la mère de Markosian de fournir un avenir différent à ses enfants, le projet met l’accent sur le symbolisme hyperchargé des opportunités de l’Amérique et de l’Occident, tout en servant de reflet personnel de l’histoire familiale de l’artiste. Les images sont tissées avec un scénario écrit par Markosian en collaboration avec l’un des écrivains originaux de Santa Barbara, Lynda Myles, et constituent la base d’un nouveau court métrage réalisé par l’artiste. Encapsulant différents styles et techniques de narration, Markosian se révèle être à la pointe d’une nouvelle génération de photographes repoussant les limites du documentaire.

Une exposition personnelle du même nom ouvrira ses portes au San Francisco Museum of Modern Art en février 2021. L’œuvre sera ensuite exposée au International Center of Photography de New York.

Santa Barbara is the debut monograph by Diana Markosian, a talented artist who works at the intersection of photography and film. The series recreates the story of Markosian’s family’s journey from post-Soviet Russia to the U.S. in the 1990s.

The project pulls together staged scenes, film stills, and family pictures in an innovative and compelling hybrid of personal and documentary storytelling. In it, the artist grapples with the reality that her mother, seeking a better life for herself and her two young children, escaped Russia and came to America. Markosian’s family settled in Santa Barbara, a city made famous in Russia when the 1980s soap opera of that name became the first American television show broadcast there. Weaving together reenactments by actors, archival images, stills from the original Santa Barbara TV show, Markosian reconsiders her family’s story from her mother’s perspective, relating to her for the first time as a woman, and coming to terms with the profound sacrifices she made to become an American.

Picturing the hopes of Markosian’s mother to provide a different future for her children, the project emphasizes the hypercharged symbolism of the opportunities of America and the West, while serving as a personal reflection of the artist’s family history. Images are woven together with a script written by Markosian in collaboration with one of the original Santa Barbara writers, Lynda Myles, and is the basis for a new short film directed by the artist. Encapsulating different styles and storytelling techniques, Markosian proves to be at the forefront of a new generation of photographers pushing the boundaries of documentary.

A solo exhibition of the same name will open at the San Francisco Museum of Modern Art in February 2021. The work will then be exhibited at the International Center of Photography in New York.

Plus que 2 en stock

Informations complémentaires

Etat du livre Neuf
ISBN 13 9781597114721
Photographe

Ville

Auteur(s)

,

Editeur

Date d'édition

Poids 1400 g
Dimensions 22 × 28 cm
Nombre de pages 216 pages
Reliure Relié
Langues anglais