Morten Andersen : Oslo F.

Photographe Andersen Morten
1ère édition tirée à 800 exemplaires / 1st edition of 800 copies.

Lire la suite

66,00

,

En stock

1ère édition tirée à 800 exemplaires / 1st edition of 800 copies.

Quand j’ai terminé mon deuxième livre Days of Night (avec des photos de New York et de Tokyo), j’étais fauché et je n’avais pas d’idées non plus. Ce n’était donc pas la meilleure époque à laquelle j’ai reçu un appel d’un ami photographe de presse. Il était passé au numérique et avait nettoyé sa voiture, son appartement, ses sacs et ses vestes et s’était retrouvé avec 3 gros sacs de films qu’il allait jeter. Mais peut-être était-il plus facile de s’en débarrasser en m’appelant? J’étais heureux et je lui ai même acheté une bière! Mais que photographier…? Certains des films étaient assez vieux, certains étaient passés dans et hors des rayons X dans les aéroports, certains même peut-être utilisés donc j’ai commencé lentement à tester certains films en shootant dans mon quartier dans le centre-ville d’Oslo. J’ai regardé les détails architecturaux, les graffitis, les objets, les plantes et la végétation qui sont souvent éphémères et négligés, mais sont des parties importantes de l’identité de la ville. Le temps et l’histoire deviennent très visibles dans l’architecture de la ville, etc. et montrent les processus de transformation de la ville. De grandes parties de la ville moderne d’Oslo ont été créées à la fin du XIXe siècle et la littérature et les peintures de cette période ont été en partie une source d’inspiration pour le projet.
Le titre est inspiré des films « Christiane F. vom Bahnhof Zoo » et « Døden på Oslo S. » (mort à la gare centrale d’Oslo). Ce que le F représente est ouvert, mais il peut être fiction, photo, fantaisie, fleurs, etc., ou une zone fictive de la ville ; photos en n.b.

When I finished my second book Days of Night (with pictures from New York and Tokyo) I was broke and had no ideas either. So it was not the best of times when I got a call from a press photographer friend of mine. He had gone digital and had cleaned his car, his apartment, bags and jackets and ended up with 3 big bags of films he was going to throw away. But maybe it was easier to get rid of it by calling me?! I was happy and even bought him a beer! But what to shoot…? Some of the films was pretty old, some had been in and out of xrays at airports, some even maybe used so I started slowly to test some films shooting in my neighborhood in the inner city of Oslo. I looked at architectural details, graffiti, objects, plants and vegetation which is often temporary and overlooked, but are important parts of the city’s identity. Time and history becomes very visible in the citys architecture, etc. and shows the city’s transformation processes. Large parts of modern Oslo’s were established at the end of the 19th century and literature and paintings from this period has partly been an inspiration for the project.
The title is inspired by the movies “Christiane F. vom Bahnhof Zoo” and “Døden på Oslo S.” (death at Oslo central station). What the F stands for is open, but it can be fiction, foto, fantasy, flowers, etc., or a fictional area of the city.

Poids 450 g
Dimensions 19.5 × 13.5 cm
Date d'édition

EAN

9784908512544

Editeur

Photographe

Spécifité

,

Ville

ISBN 9784908512544
Langue(s) anglais
Nombre de pages 224
Reliure Relié