Roy DeCarava : Light Break

62,00

Light Break présente la première enquête depuis 1996 du photographe Roy Decarava, une figure essentielle de l’art et de la culture américains, dont la « poésie de vision » re-forme la vie urbaine, le travail, l’amour, et le jazz dans la découverte de « un arc de transformation intime et émotionnel. »

Bien que Roy DeCarava s’abstienne souvent de discuter en public de son travail, ce catalogue fournit un contexte important des facteurs déterminants de sa sensibilité esthétique : sa formation traditionnelle à la peinture et à la gravure, ainsi que ses initiatives philosophiques. Il amène le spectateur à une considération des préceptes contradictoires dans le travail de Decarava qui cherche la résolution par des éléments tonaux et structurels dans l’image.

Light Break présente une vaste sélection de photographies de DeCarava accompagnées d’une préface de Zoé Whitley, commissaire américaine basée à Londres, et présente une introduction et un essai de la conservatrice et historienne de l’art Sherry Turner DeCarava. Intitulé « Celebration », l’essai de Turner DeCarava porte sur la vision poétique singulière de l’artiste, ses portraits intemporels d’individus et de lieux, et sa maîtrise de la composition et de la gravure photographique.

Comme l’écrit Whitley : « En faisant des photographies, comme dans la vie, Decarava était patient. Possédant à la fois une conscience de soi hors pair et des compétences d’observation aiguës, il savait intuitivement quand attendre et quand ouvrir l’obturateur de la caméra. Dans la chambre sombre, il a utilisé ces mêmes attributs, se déplaçant avec une assurance constante pour développer ses empreintes de façon à permettre à l’éventail complet de ce qu’il a appelé son « échelle infinie de tons gris » — souvent réalisée à l’extrémité la plus profonde du spectre — d’émerger lentement et complètement. »

Publié à l’occasion d’une exposition du travail de Decarava à David Zwirner, New York en 2019, ce volume exquis présente une gamme dynamique d’images qui soulignent la subtile maîtrise de Decarava des éléments tonaux et spatiaux à travers un large, une gamme fascinante de sujets : des implications figurales de la fumée et des débris au « miroir scintillant sous une mère alors qu’elle marche avec ses enfants à la lumière du matin. » Ces photographies expriment une force de l’imagerie – une intention de synchroniser et d’honorer le pouls de l’art comme signal émergent pour la liberté créative et révélatrice ; préface de Zoé Whitley, introduction et texte de Sherry Turner DeCarava, photos en n.b.

Co-Publié avec First Print Press à l’occasion de l’expositin la David Zwirner du 5 Septembre au 26 Octobre 2019.

Light Break presents the first survey since 1996 of photographer Roy DeCarava, an essential figure of American art and culture, whose “poetry of vision” re-forms urban life, labor, love, and jazz into the discovery of “an intimate, emotional arc of transformation.”

Though DeCarava often refrained from public discussion of his work, this catalogue provides important background into determining factors of his aesthetic sensibility—his traditional training in painting and printmaking as well as his philosophical undertakings. It brings the viewer to a consideration of contradictory precepts in DeCarava’s work that seeks resolution through tonal and structural elements within the image.

Light Break presents a wide-ranging selection of DeCarava’s photographs accompanied by a preface by Zoé Whitley, an American curator based in London, and features an introduction and essay by curator and art historian Sherry Turner DeCarava. Titled “Celebration,” Turner DeCarava’s essay considers the artist’s singular poetic vision, his timeless portrayals of individuals and places, and his mastery of composition and photographic printmaking.

As Whitley writes, “In making photographs, as in life, DeCarava was patient. Possessing both a peerless self-awareness and acute observational skills, he knew in

Plus que 2 en stock

Informations complémentaires

Photographe

Ville

Auteur(s)

,

Editeur

Date d'édition

Poids 1750 g
Dimensions 25 × 29 cm