Siân Davey : Martha

47,00

Exemplaire Signé.

« Pourquoi ne me photographies-tu plus ? »

C’est ce que Martha m’a dit en réponse au fait que mon objectif était si souvent tourné vers sa sœur Alice. Cela m’a pris par surprise. Je ne savais pas qu’elle s’en soucierait, mais elle s’en souciait.

Le travail a commencé quand Martha avait 16 ans, une époque où un enfant est sur le point d’être et de devenir une femme. C’est une période particulière, quand, pendant une courte période, vous êtes à la fois une jeune femme et un enfant dans le même corps, avant que l’enfant parte et que la jeune femme se tienne debout pour rencontrer le monde. C’est une période complexe et potentiellement déroutante.

Pendant cette période de transition, il y a un espace humain très court où une personne peut se comporter sans le poids des attentes et des normes sociétales. Bientôt, cette fenêtre se ferme et nous pouvons facilement oublier ce que nous avons ressenti d’être « sans lien ».

Mais le travail concerne aussi, inévitablement, Martha et moi. Je suis toujours là en tant que photographe, en tant que belle-mère, en tant que mentor et amie, mais là où je suis et où je me place devient une question plus délicate à mesure qu’elle grandit et s’éloigne de son enfance. L’échange de regards entre nous, ce regard complexe de l’arbitre, commence à changer alors qu’elle essaie de définir son propre sens de soi, de décider qui elle est en train de devenir.

En travaillant ensemble dans cette série, nous avons voyagé dans les paysages psychologiques de l’autre tandis que nous avons exploré ce que notre relation signifie. Nos deux mères nous aimaient mais se sentaient absentes dans nos vies. Nous reflétons toutes les deux les blessures maternelles de l’autre, cela est devenu le terrain commun pour aller de l’avant.

Et puis il y a la jeune femme qui se façonne en tant qu’être social. Son groupe d’amis est une sauvegarde, une source de protection alors qu’elle s’installe dans ce nouveau monde.

Mais cette nouvelle famille est aussi un nouveau terrain d’apprentissage où elle commence à comprendre comment elle intègre les territoires psychologiques et existentiels de l’intimité, de l’amour et de l’appartenance. Et ici, trop vite, l’idylle s’imprègne de toutes les tensions de l’âge adulte ; avant-propos de Kate Bush, conservatrice de la photographie à la Tate Britain, photos en couleurs.

“Why don’t you photograph me anymore?”

This is what Martha said to me in response to my camera being focused so often on her sister Alice. It took me by surprise. I wasn’t aware that she would care, but clearly she did.

The work began when Martha was 16 years of age, a time when a child is on that cusp of being and becoming a woman. It’s a particular period of time, when for a brief period you are both a young woman and child in the same body, before the child leaves and the young woman stands on her own to meet the world. It’s a complex and potentially confusing time.

During this period of transition, there is a very short human space when a person can behave free of the weight of societal expectations and norms. Before long that window closes and we can easily forget how it felt to be ‘untethered’.

But the work is also, inevitably, about Martha and myself. I am always there as the photographer, as her stepmother, as mentor and friend, but where I am and where I place myself become a more questioning issue as she grows and moves further away from her childhood. The exchange of looks between us, that complex ref lected gaze, begins to shift as she tries to define her own sense of self, to decide who she is becoming.

In the process of working together in this series, we have journeyed into each other’s psychological landscapes as we have explored what our relationship means. Both our mothers loved us but were felt as absent in our lives. We both mirror each other’s maternal wounding, this became the common ground to move forward from.

And then there is the young woman sha

Plus que 1 en stock

Informations complémentaires

Etat du livre Neuf
ISBN 13 9781907112577
Spécifité

Photographe

Ville

Auteur(s)

Editeur

Date d'édition

Poids 800 g
Dimensions 24 × 27 cm
Reliure Relié
Langues anglais