Daido Moriyama : Hysteric N° 4 1993

Photographe Moriyama Daido
Signé et numéroté sur 900. Une reproduction complète du livre de photographies Daido hysteric no.4 publié par la marque de mode Harajuku 'HYSTERIC GLAMOUR' en 1993.

Signed & Numbered on 900.

A complete reproduction of the photobook Daido hysteric no.4 published by Harajuku fashion brand 'HYSTERIC GLAMOUR' in 1993.

Lire la suite

150,00

, ,

En stock

Signé et numéroté sur 900.

Publié à l’occasion de l’exposition à la Galerie COMMON du 29 avril au 22 mai 2022, basé sur le livre phare du photographe Daido Moriyama, Daido hysteric no. 4. La collection de photographies a été publiée par la marque de mode Harajuku Hysteric Glamour en 1993, et représente un croisement pionnier entre la mode et l’art qui a sans doute jeté les bases de la culture collaborative qui viendrait définir Harajuku dans les années 90 et suivantes.

L’exposition comprend 48 estampes d’argent gélatiné et 9 toiles sérigraphiées présentant des images clés du livre ainsi que des photographies inédites de la même époque qui ont été redécouvertes lorsque Daido Moriyama a revisité ses archives photographiques pour cette exposition.

Pour accompagner l’exposition, la galerie COMMON et Akio Nagasawa Publishing co-publient cette réimpression restaurée du livre. Sorti à l’origine dans une édition de 300, le nouveau livre de photo rare sera disponible une fois de plus dans une édition limitée de 900 exemplaires.

Le magasin Shibuya d’Hysteric Glamour présente également une sélection de sérigraphies collaboratives de Daido Moriyama et Hysteric Glamour 2004 pendant la même durée que l’exposition.

Daido Moriyama (né en 1938 à Osaka) est depuis longtemps l’un des photographes les plus importants du Japon. Moriyama a pris de l’importance à la fin des années 1960 lorsque lui et ses contemporains ont bouleversé le monde de la photographie grâce à leur travail dans le magazine d’avant-garde Provoke, qui a influencé les générations suivantes, y compris Nobuhiko Kitamura, le fondateur de l’une des plus anciennes marques de mode de Harajuku, Hysteric Glamour.

Kitamura a fondé Hysteric Glamour en 1984 à l’apogée de l’ère de la marque DC 1 de la mode japonaise. Arrivant sur la scène dominée par le designer à une époque où le terme « mode de rue » n’existait pas encore, le passionné de rock ‘n roll pur s’est inspiré des pochettes d’albums graphiques et du style scénique des sous-cultures rock. Fait important, il a rejeté l’approche de la marque de DC, selon laquelle tout, du concept à la stratégie de vente d’une collection saisonnière, était coordonné uniquement par le concepteur en chef. Il s’est plutôt fait un devoir de travailler aux côtés d’autres créateurs et de les appuyer.

L’idée de publier une série de livres photo est venue à Kitamura à la fin des années 80 quand il est tombé sur des boîtes de vieilles publications photo, y compris du mouvement Provoke, alors qu’il aidait la connaissance et photographe de mode Kiyoshi Tatsukawa à déménager. Quelques années plus tard, en 1991, la série de livres photo Hysteric s’est concrétisée comme une plate-forme pure pour les photographes de présenter leur travail – pas de photos de vêtements, pas de marketing de marque ou de publicité. Ce type de mode et d’art croisé peut sembler banal pour beaucoup d’entre nous maintenant, mais c’était un mouvement complètement nouveau à l’époque, qui a été initialement regardé avec incompréhension et dédain.

Le volume 4 de la série, Daido hysteric no. 4, marque le premier livre photo de ce qui était à l’origine destiné à être une série de compilations de différents artistes – le résultat d’une blague émanant de Moriyama, qui a dit qu’il participerait au projet si Kitamura lui donnait un numéro complet de 400 pages. Kitamura heureusement (et peut-être à la surprise de Moriyama) a accepté. Moriyama passa l’année suivante à documenter la ville, et présenta discrètement 300 exemplaires du livre lors de son exposition de photos “Daido Moriyama : A Photo Installation” au Watari Museum of Contemporary Art (Watari-um), Shibuya (1993). Ironiquement, ce n’est qu’après qu’un média avec une diffusion internationale en parla que le public local, jusqu’alors douteux, a finalement commencé à s’y intéresser. Au moment où la plupart des gens au Japon avaient entendu parler du livre, il était depuis longtemps épuisé.

Signed & Numbered on 900.

Published on the occasion of the exhibition at the Gallery COMMON from April 29 to May 22, 2022, based upon photographer Daido Moriyama’s seminal photobook Daido hysteric no. 4. The photograph collection was published by Harajuku fashion brand Hysteric Glamour in 1993, and represents a pioneering crossover between fashion and art that arguably laid the groundwork for the collaborative culture that would come to define Harajuku in the 90s and onwards.

The exhibition will include 48 gelatin silver prints and 9 silkscreen canvases featuring key images from the photobook as well as never-before-seen photographs from the same era that were rediscovered when Moriyama revisited his film archives for this exhibition.

To go alongside the exhibition, Gallery COMMON and Akio Nagasawa Publishing will be co-publishing a restored reprint of the photobook. Originally released in an edition of 300, the rare photobook will become available once more in a limited edition of 900.

Hysteric Glamour’s Shibuya store will also be concurrently exhibiting a selection of 2004 Daido Moriyama × Hysteric Glamour collaborative silkscreen prints for the same duration as the exhibition.

Daido Moriyama (b. 1938, Osaka) has long established his status as one of Japan’s most important photographers. Moriyama first rose to prominence in the late 1960s when he and his contemporaries upended the world of photography through their work in the avant-garde magazine Provoke, which went on to influence later generations–including Nobuhiko Kitamura, the founder of one of Harajuku’s oldest existing fashion brands, Hysteric Glamour.

Kitamura founded Hysteric Glamour in 1984 at the peak of the DC brand 1 era of Japanese fashion. Coming onto the designer-dominated scene at a time when the term “street fashion” did not yet exist, the diehard rock ‘n roll enthusiast sourced his inspiration from the graphical album covers and stage style of rock subcultures. Importantly, he rejected the DC brand approach, in which everything from the concept to the sales strategy of a seasonal collection was coordinated solely by the head designer. Instead, he made it a point to work alongside and support other creators.

The idea to publish a photobook series first came to Kitamura in the late 80s when he stumbled across boxes of old photo publications, including Provoke, as he was helping acquaintance and fashion photographer Kiyoshi Tatsukawa move. A few years later, in 1991, the hysteric photobook series came to fruition as a pure platform for photographers to present their work–no photos of clothes, no brand marketing or advertisements involved. This type of fashion and art crossover may seem commonplace to many of us now, but it was a completely novel move at the time, one that was initially met with confusion and dismissiveness.

Volume 4 of the series, Daido hysteric no. 4, marks the first single-artist photobook of what was originally intended to be a series of multi-artist compilations– the result of a half-joking request from Moriyama, who said that he would participate in the project if Kitamura gave him a full 400-page issue. Kitamura happily (and perhaps to Moriyama’s surprise) obliged. Moriyama spent the next year and a half documenting the city, and quietly released 300 editions of the book at his photo exhibition “Daido Moriyama: A Photo Installation” at on Sunday’s, The Watari Museum of Contemporary Art (Watari-um), Shibuya (1993). Ironically, it was only after a newspaper feature led to international circulation that the previously dubious local audience finally began to take interest. By the time most people in Japan had heard of the book, it had long sold out.

Poids 2250 g
Dimensions 31.5 × 36 cm
Date d'édition

Auteur(s)

EAN

2095661341393

Editeur

,

Photographe

Spécifité

, ,

ISBN
Langue(s) anglais, japonais
Nombre de pages 352
Reliure Broché