Daido Moriyama : Record N° 47

Photographe Moriyama Daido
Exemplaire Signé.

Lire la suite

Rupture de stock

Être averti si le livre est à nouveau en stock



Exemplaire Signé.

L’exposition des œuvres de Shomei Tomatsu et Daido Moriyama à la Maison Européenne de la Photographie (MEP) à Paris, qui a été repoussée à plusieurs reprises pour des raisons liées également à la propagation du Covid-19, s’ouvre enfin.

Lorsque Tomatsu m’a approché pour la première fois pour me demander ce que je pensais de « nous deux faisant une exposition sur le thème de ‘Tokyo’ ensemble », je photographiais et faisais d’autres choses à Okinawa. J’avais fait pas mal d’expositions, mais ce serait ma première avec Tomatsu. En entendant ses plans, je ne voyais aucune raison de refuser l’offre, alors j’ai répondu : « Oui, ça a l’air bien. Serait-ce génial si nous pouvions en faire une exposition impressionnante de nos œuvres – peut-être dans un style mélangé ? » Cependant, nous avons finalement dû abandonner ce plan en raison de l’événement totalement inattendu du décès de Tomatsu environ un an plus tard. Pour moi, une exposition commune avec lui était une perspective des plus souhaitables, donc c’était très regrettable, et aussi un peu décourageant. Mais ensuite, quelques années plus tard, les choses ont repris un tournant imprévu, et maintenant il semble que soit venu le moment et le lieu non seulement pour réaliser ce projet, mais à mon avis, pour le faire dans les meilleures conditions que nous aurions pu demander tous les deux en termes d’espace d’exposition et d’échelle.

Enfin, l’idée de Tomatsu pour un « two-man show » devait se concrétiser, à l’autre bout du globe, sous la forme d’une exposition à Paris. Curé, produit et organisé par le directeur du MEP Simon Baker et Akio Nagasawa de la galerie AKIO NAGASAWA, il prend la forme d’une exposition à grande échelle qui présente un nombre important de photographies de Tomatsu et moi-même, mais pas dans un style mélangé. En un mot, c’est un grand spectacle « Tokyo ». Avec la pandémie toujours en cours, j’ai hâte de voir comment les Parisiens et les Européens en général verront notre exposition. Encore plus que cela, cependant, j’aimerais que Shomei Tomatsu puisse venir à Paris pour le voir aussi, étant donné que c’était toute son idée…

Les photos de ce 47e volume de Record montrent des paysages dans les environs de la tour de Tokyo, que j’ai été inspirés à capturer après avoir repéré la tour de Tokyo l’autre jour et pris spontanément une photo de celle-ci. Inutile de mentionner qu’il s’agit à nouveau d’un ensemble de “paysages urbains avec des masques faciaux”. – Postface de Daido Moriyama

The exhibition of works by Shomei Tomatsu and Daido Moriyama at the Maison Européenne de la Photographie (MEP) in Paris, which was repeatedly postponed for reasons related also to the spread of Covid-19, is finally opening.

When Tomatsu first approached me asking what I’d think about “the two of us doing a ‘Tokyo’ themed exhibition together,” I was shooting and doing other stuff in Okinawa. I had done quite a few exhibitions, but that would be my first one together with Tomatsu. Hearing his plans, I couldn’t think of any reason for turning the offer down, so I replied, “Yeah, sounds good. Would be great if we could make it an impressive show of our works – maybe in a shuffled style?” However, we eventually had to scrap that plan due to the totally unexpected event of Tomatsu’s passing about a year later. For me, a joint exhibition with him was a most desirable prospect, so it was highly regrettable, and also a bit discouraging. But then, another couple of years later, things took again some unforeseen turns, and now it seems that there has come a time and a place to not only realize that plan, but in my view, to do so under the best conditions we both could have asked for in terms of exhibition space and scale.

Finally, Tomatsu’s idea for a “two-man show” was to materialize, on the other side of the globe, in the form of an exhibition in Paris. Curated, produced and organized by MEP director Simon Baker and Akio Nagasawa from AKIO NAGASAWA Gallery, it takes the shape of a large-scale exhibition that features a significant number of photographs by Tomatsu and myself, albeit not in a shuffled style. In a word, it is one big “Tokyo” show. With the pandemic still going on, I’m looking forward to seeing how the people of Paris, and the people of Europe at large, will look at our exhibition. Even more than that, though, I wish Shomei Tomatsu could come to Paris to see it as well, considering that it was all his idea…

The photos in this 47th volume of Record show sceneries in the area around Tokyo Tower, which I was inspired to capture after spotting Tokyo Tower the other day, and spontaneously taking a picture of it. Needless to mention, it is again a set of “cityscapes with face masks.” – Afterword by Daido Moriyama

Poids 450 g
Dimensions 21 × 28 cm
Date d'édition

Editeur

Photographe

Spécifité

Ville

ISBN
Langue(s) japonais
Nombre de pages 120
Reliure Broché