Frédérique Daubal : Overprint

Un livre dense de 312 pages pour un flux de 560 « overprints » ou « une obsession de tous les jours ».

Lire la suite

40,00

En stock

Un livre dense de 312 pages pour un flux de 560 « overprints » ou « une obsession de tous les jours ».
Un projet intuitif et moqueur ou chacun peut s’y retrouver. L’overprint joue à déconstruire, dérider, dévisager et déformer ce monde très stylisé du magazine et plus généralement de l’image imprimée.
Mi iconique, mi ironique, la démarche de Daubal explore les thématiques de la mode, de l’écologie ou encore de l’humain dans son environnement. Son mode de réalisation artisanale voire minimaliste, fait de recyclage, de découpage, de bricolages en tous genres, fait réagir et réfléchir. Elle nous invite ainsi à regarder différemment les sujets qu’elle aborde en déconstruisant avec fantaisie les codes établis et en entrechoquant papier glacé et culture populaire. Créer un dialogue en combinant l’improbable, provoquer des interrogations plutôt que fournir des réponses. Objet absurde ou initiateur de pensée? Fruit du hasard ou choix délibéré? Vide de sens ou symbolique? Hommage ou fromage? Une performance perpétuelle dans laquelle elle fait rimer fashion et oignons !

Conception graphique : Syndicat

Poids 1300 g
Dimensions 28.5 × 22 cm
Date d'édition

EAN

9782350465548

Editeur

Photographe

Spécifité

Ville

ISBN 9782350465548
Langue(s) français, anglais
Nombre de pages 312
Reliure Relié