Jens Liebchen : L.A. Crossing

Photographe Liebchen Jens
Des milliers de kilomètres en voiture et avec un appareil photo à travers Los Angeles – rêve ou cauchemar ?

Thousands of kilometers by car and camera through Los Angeles – dream or nightmare?

Lire la suite

42,00

En stock

Dans son projet de longue haleine L.A. Crossing, en construction depuis 2010, Jens Liebchen nous montre la capitale de la mobilité automobile inconditionnelle comme la plupart de ses habitants préfèrent la regarder : à travers les vitres de leurs voitures. De la voiture en mouvement, Liebchen regarde une ville qui incarne les contraires de l’utopie et de la dystopie. L.A. Crossing lui-même sonne comme le titre d’un film, en conséquence la rue devient une scène et la photographie devient une sorte d’image fixe. Baignée dans l’envoûtante lumière californienne, la ville apparaît à la fois fictive et réelle. Icône de l’art photographique, l’image de Stephen Shore »La Brea/Beverly« sert de point de départ théorique à l’œuvre de Liebchen. En commençant par le projet « La Brea Matrix », centré autour de cette photo, Liebchen a inversé la vue commune et regarde maintenant de la rue à la ville. Il ne s’arrête pas non plus, comme Lee Friedlander (dans « America by Car »), et ne suit pas non plus une stricte ceinture comme Ed Ruscha (dans « Every Building on the Sunset Strip »). Liebchen conduit, conduit et conduit. Du point de vue privilégié et climatisé du siège du conducteur, les lumières et les ombres de la Cité des Anges sont révélées ; texte de Matthias Harder, photos en couleurs.

In his long-term project L.A. Crossing, which has been in the making since 2010, Jens Liebchen shows us the capital of unconditional automotive mobility like most of its inhabitants prefer to look at it: through the windows of their cars. Out of the moving car, Liebchen looks at a city that embodies the opposites of utopia and dystopia. L.A. Crossing itself sounds like the title of a movie, accordingly the street becomes a stage and the photography becomes a kind of still image. Bathed in the beguiling Californian light, the city appears fictitious and real at the same time. An icon of photographic art, Stephen Shore’s image »La Brea/Beverly« serves as a theoretical starting point for Liebchen’s work. Beginning with the »La Brea Matrix Project«, which was centered around said photo, Liebchen has reversed the common view and now looks back from the street to the city. Neither does he stop, like Lee Friedlander (in “America by Car”), nor does follow a strict gird like Ed Ruscha (in “Every Building on the Sunset Strip”). Liebchen drives and drives and drives. From the privileged and air-conditioned perspective of the driver’s seat, the City of Angels lights and shadows are revealed ; text by Matthias Harder.

Poids 1000 g
Dimensions 28 × 32.5 cm
Date d'édition

EAN

9783960700869

Editeur

Photographe

Spécifité

Ville

ISBN 9783960700869
Langue(s) anglais
Nombre de pages 96
Reliure Relié