Margaret Mitchell : Passage

Passage de Margaret Mitchell présente pour la première fois ses principaux projets Family et In This Place. En 1994, Margaret Mitchell a photographié sa sœur, Andrea, et les enfants de sa sœur, Kellie, Steven et Chick, dans un projet intitulé Family. La famille vivait à Raploch à Stirling à l’époque, une région de grave privation […]

Lire la suite

Rupture de stock

Être averti si le livre est à nouveau en stock



Passage de Margaret Mitchell présente pour la première fois ses principaux projets Family et In This Place.

En 1994, Margaret Mitchell a photographié sa sœur, Andrea, et les enfants de sa sœur, Kellie, Steven et Chick, dans un projet intitulé Family. La famille vivait à Raploch à Stirling à l’époque, une région de grave privation sociale. Les photographies se sont concentrées sur les enfants, leurs mondes imaginaires, leurs liens familiaux et les débuts de l’influence extérieure, les façonnant en ce qu’ils devaient devenir. L’attachement personnel de Mitchell au sujet lui a permis de saisir avec empathie les complexités de ces personnes dans leur situation défavorisée.

En 2016, Mitchell est retourné photographier Kellie, Steven et Chick, maintenant adultes avec leurs propres enfants. Ils n’avaient pas bougé loin, passant d’un domaine de dénuement social à un autre. Mitchell s’intéressait à la manière dont l’environnement avait été accepté comme la norme et à la manière dont l’extérieur interagissait avec l’intérieur, limitant les idées de sa famille sur ce qu’elle devait attendre de la vie ou ce qu’elle était en droit d’en attendre. Les deux travaux, côte à côte, exposent la nature cyclique et incontournable des inégalités sociales et soulèvent des questions qui donnent à réfléchir sur la façon dont le manque d’opportunités dans notre enfance influence et limite les choix que nous pouvons faire plus tard dans la vie. Ce travail est à la fois extrêmement personnel, et indéniablement universel et politique – une histoire d’amour et de perte avec l’inégalité sociale en son cœur.

Le travail de Margaret Mitchell a été exposé au Street Level Photoworks, à Glasgow; la National Portrait Gallery, Édimbourg, la National Portrait Gallery, Londres; et l’Open Eye Gallery, Liverpool. Son travail a été récompensé par de nombreux prix, notamment les Sony World Photography Awards et l’IPE160 de la Royal Photographic Society ; préface d’Alasdair Foster, photos en couleurs.

Margaret Mitchell’s Passage incorporates her key projects Family and In This Place for the first time.

In 1994, Margaret Mitchell photographed her sister, Andrea, and her sister’s children, Kellie, Steven and Chick, in a project called Family. The family were living in Raploch in Stirling at the time, an area of severe social deprivation. The photographs focused on the children, their make-believe worlds, their familial bonds, and the beginnings of external influence, shaping them into who they were to become. Mitchell’s personal attachment to the subject matter enabled her to empathetically capture the complexities of these individuals in their disadvantaged circumstances.

In 2016, Mitchell returned to photograph Kellie, Steven, and Chick, now adults with children of their own. They had not moved far, going from one area of social deprivation to another. Mitchell was interested in how the surroundings had become accepted as the norm, and how the external interacted with the internal, limiting her family’s ideas about what they should expect from life or what they were entitled to want from it. The two pieces of work, side by side, expose the cyclical and inescapable nature of social inequality and prompt sobering questions about how a lack of opportunity in our childhoods influences and limits the choices we are able to make later in life. This work is at once extremely personal, and undeniably universal and political – a story of love and loss with social inequality at its heart ; with a foreword by Alasdair Foster..

Margaret Mitchell’s work has been exhibited at the Street Level Photoworks, Glasgow; the National Portrait Gallery, Edinburgh, the National Portrait Gallery, London; and the Open Eye Gallery, Liverpool. Her work has been recognised by a number of awards, including Sony World Photography Awards and The Royal Photographic Society’s IPE160.

Poids 1000 g
Dimensions 24 × 27.5 cm
Auteur(s)

Date d'édition

Editeur

Photographe

Spécifité

Ville

ISBN 9781908457622
Langue(s) anglais
Nombre de pages 112
Reliure Relié