Tomasz Laczny : Erna Helena Ania

Photographe Laczny Tomasz
1ère édition tirée à 900 exemplaires. Gagnant du prix du livre BUP 2020 L’histoire vraie de l’amour d’une mère pour sa fille, inscrite dans l’histoire de la fin de la Seconde Guerre mondiale et de ses conséquences, racontée par un petit-fils, dans la vie duquel résonnent ses éléments. La fin de la Seconde Guerre mondiale. […]

Lire la suite

1ère édition tirée à 900 exemplaires.

Gagnant du prix du livre BUP 2020

L’histoire vraie de l’amour d’une mère pour sa fille, inscrite dans l’histoire de la fin de la Seconde Guerre mondiale et de ses conséquences, racontée par un petit-fils, dans la vie duquel résonnent ses éléments.

La fin de la Seconde Guerre mondiale. Frontière germano-polonaise. Une jeune Allemande tombe amoureuse d’un Polonais. À l’époque, ce type de relation entre ennemis était interdit: les deux pouvaient être tués, si cela était découvert. De plus, elle tombe enceinte et cache sa grossesse. Après la guerre, elle est emprisonnée dans le camp des Allemands. Elle donne naissance à la mère de l’auteur mais, en raison de ses mauvaises conditions, n’est pas en mesure de l’élever et doit l’abandonner.

Les frontières européennes ont été modifiées après la Seconde Guerre mondiale par la décision de quelques personnalités politiques clés et presque tous les Allemands ont été expulsés (la plus grande migration forcée de l’histoire). La femme, dans l’espoir de retrouver sa fille, a décidé de rester mais a dû acquérir la nationalité polonaise. Pour elle, en tant qu’ancienne allemande, la vie en Pologne était extrêmement difficile. Elle vivait dans l’ombre de la culpabilité et des souvenirs de ce qui s’était passé en Pologne pendant la Seconde Guerre mondiale. Toute sa famille avait été expulsée. Et il lui a fallu de nombreuses années pour être à nouveau avec sa fille.

Tomasz Laczny: “The story of my grandmother is a story about losing identity, family, and country in the face of traumatic historic events. It represents the situation of many people and nations finding themselves struggling with finding their own identity after the war in the shadow of Nazism.Ironically, the story of my grandmother unfolds some similarities with my own. Living abroad for many years I experienced disconnection and isolation and struggled with finding my new identity. Also, there is the story of the absence of my daughter who I haven’t seen for almost 3 years now.”

Winner of the 2020 BUP Book Award.

The true story of a mother’s love for her daughter, inscribed in the history of the end of the World War II and its aftermath, told by a grandson, in whose life its elements sound echo like.

The end of the WWII. Polish-German borderland. A young German woman falls in love with a Polish guy. Back then, this kind of relationship between enemies was prohibited: both of them could be killed, if that would be discovered. Moreover, she gets pregnant and is hiding her pregnancy. After the war, she is imprisoned in the camp for Germans. She gives birth to the author’s mum but, because of her poor conditions, is not able to raise her and has to give her away.

The European borders were changed after the WWII by the decision of a few key political figures and almost all Germans were expelled (the largest forced migration in history). The woman, hoping to be reunited with her daughter, decided to stay but had to gain Polish nationality. For her, as ex-German, life in Poland was extremely difficult. She lived in the shadow of guilt and memories of what had happened in Poland during the WWII. All her family had been expelled. And it took many years for her to be with her daughter together again.

Poids 300 g
Dimensions 15.5 × 22.5 cm
Date d'édition

Editeur

Ville

Spécifité

,

Photographe

ISBN 9788395284076
Langue(s) anglais
Nombre de pages 140
Reliure Broché