Nick Meyer : The Local

40,00

Exemplaire Signé
La signature se trouve sur un bordereau signé par l’artiste et collé à l’intérieur de la couverture arrière.

Nick Meyer a grandi dans une petite ville industrielle de l’ouest du Massachusetts et depuis sa jeunesse, le terrain de la ville est en constante évolution, avec des maisons et des magasins continuellement érigés, rasés et reconstruits dans le gouffre laissé par des industries désintégrées. The Local documente une ville prise entre l’aspiration et le déclin, un récit profondément personnel qui révèle les luttes, le tumulte et la vie quotidienne qui se déroulent dans un lieu qui, de l’extérieur, semble pris dans la stase. L’expérience décrite ici est d’étrangeté et de familiarité: le rythme du changement est peut-être reconnaissable, mais les paramètres ont changé, la dépendance aux opioïdes et les crises économiques rejoignant le rythme soutenu de la désindustrialisation pour définir la volatilité profonde.

Avec le trope des États-Unis «laissés pour compte» maintenant une invocation familière, le travail de Meyer offre une évaluation positionnée de manière unique de ce non-lieu figuratif, retraçant ses liens avec les personnes particulières et la topographie d’une ville individuelle. De cette manière, la représentation étudiée des dures réalités socio-économiques se transforme en quelque chose de plus mythique mais non moins percutant. La ville natale de Meyer devient un espace à plusieurs niveaux, poétique et souvent fantomatique, rappelant T.S. Eliot, The Waste Land et Paterson de William Carlos Williams. En se déplaçant entre le passé et le futur, le visage et le paysage, les détails de texture et le vaste tableau, les perspectives changeantes de Meyer exigent une reconsidération de ce qu’est le «  local  »: ce qui fait d’un lieu une place dans le paysage homogénéisé du capital postindustriel, et quelle attitude ou quel degré de proximité pourrait le révéler ; photos en couleurs.

The signed edition includes a slip signed by the artist and bound into the inside back cover.

Nick Meyer grew up in a small mill town in Western Massachusetts and since his youth the town’s terrain has been in flux, with houses and shops continuously erected, razed, and rebuilt in the chasm left by disintegrated industries. The Local documents a town caught between aspiration and decline, a deeply personal account which reveals the struggles, tumult, and everyday life that occur in a place which, from the outside, appears caught in stasis. The experience depicted here is of strangeness and familiarity: the rhythm of change might be recognisable but the parameters have shifted, with opioid addiction and economic crises joining the steady thrum of deindustrialisation in defining the deep-seated volatility.

With the trope of ‘left behind’ USA now a familiar invocation, Meyer’s work offers a uniquely positioned assessment of this figurative non-place, tracing its connections to the particular people and topography of an individual town. In this way, the studied depiction of stark socio-economic realities effloresces into something more mythic but no less piercing. Meyer’s hometown becomes a many-layered, poetic, and often ghostly space, recalling T.S. Eliot’s The Waste Land and William Carlos Williams’ Paterson. As it moves between past and future, face and landscape, textural detail and vast tableau, Meyer’s shifting perspectives demand a reconsideration of what ‘local’ is: what makes a place a place within the homogenised landscape of postindustrial capital, and what attitude or degree of proximity might disclose it.

En stock

Informations complémentaires

Etat du livre Neuf
ISBN 13 9781912339907
Spécifité

Photographe

Ville

Editeur

Date d'édition

Poids 950 g
Dimensions 24 × 28 cm
Nombre de pages 112 pages
Reliure Relié
Langues anglais